L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
27 novembre 2015

Pas de super-clinique, mais... dit le Dr Barrette

Le ministre Barrette a, à toutes fins utiles, enterré l'idée d'une super-clinique médicale à Mont-Tremblant, lors d'une visite dans la région vendredi dernier (20 novembre)

Maxime Coursol

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette.
Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette.
© TC Media-Ronald McGregor
Le ministre Barrette a, à toutes fins utiles, enterré l'idée d'une super-clinique médicale à Mont-Tremblant, lors d'une visite dans la région vendredi dernier (20 novembre)

Le ministre de la Santé et des Services sociaux a précisé que les super-cliniques médicales seraient établies dans les communautés d'au moins 50 000 habitants.

Il dit néanmoins entendre le message des résidents de Mont-Tremblant et de la région. «Ce que je comprends c'est qu'on veut des docteurs et qu'on veut que les services soient améliorés», a-t-il mentionné.

Dans l'entourage du ministre, on parle plutôt «d'un Groupe de médecine familiale très bien organisé avec des services autour».

Le plan est d'avoir de grandes régions comptant une super-clinique et une urgence pour quatre GMF.

Sur l'inquiétude des résidents au sujet du manque de médecins, le ministre s'est dit convaincu qu'il en viendra lorsque les structures seront mises en place.

Le ministre Barrette a mentionné, lors des sa visite dans la région à Rivière-Rouge pour l'annonce de l'addition d'un scanneur à l'hôpital local, qu'il allait p-profiter de son périple dans la région pour rencontrer des gens de Mont-Tremblant et «qu'il serait sans doute question de la super-clinique».

Du côté de la Ville de Mont-Tremblant, autant que de personnes regroupées afin de militer pour une super-clinique à Mont-Tremblant, on a dit ne pas avoir discuté avec le ministre Barrette de cette question, à l'occasion de sa dernière visite.

Antoine Atallah a indiqué que le comité local de Mont-Tremblant demeurait confiant et que l'on continuait à oeuvrer pour un projet médical d'envergure, dont la forme précise n'est pas encore établie.

Partager:

Maxime Coursol

  • Courriel

À ne pas manquer