L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
1 octobre 2018

La fin d'un règne péquiste de 29 ans

La CAQ s'empare de Labelle

La lutte a été serrée jusqu'à la fin, mais la circonscription de Labelle n'aura finalement pas résisté à la vague caquiste qui a déferlé sur la province de Québec.

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

La nouvelle députée de Labelle, la caquiste Chantale Jeannotte.
La nouvelle députée de Labelle, la caquiste Chantale Jeannotte.
© L'information du Nord - Yves Rouleau

À la suite du dépouillement des votes dans Labelle, la candidate caquiste Chantale Jeannotte a obtenu 599 voix de plus que le député sortant, le péquiste Sylvain Pagé. Elle obtient 36,59%, contre 34,73% pour son adversaire du Parti Québécois.

C'est une défaite crève-coeur pour Sylvain Pagé, lui qui représentait le comté de Labelle à Québec depuis 17 ans. Élu en 2001 pour la première fois à la faveur d'une élection partielle, il avait survécu à 6 élections. La 7e lui aura finalement été fatale.

Par ailleurs, c'est le candidat solidaire Gabriel Dagenais qui finit au 3e rang, avec 15,11% des voix, tandis que la libérale Nadine Riopel récolte 10,94% des votes.

Dans Argenteuil

Dans la circonscription d'Argenteuil, au sud-ouest de Labelle, qui compte notamment les localités d'Arundel, Barkmere et Montcalm, c'est également la CAQ qui l'a emporté, avec une confortable majorité. La candidate caquiste Agnès Grondin a été élue avec 38,94% des suffrages exprimés, contre 21,39% pour le péquiste Patrick Côté, 16,75% pour le libéral Bernard Bigras-Denis et 12,43% pour la solidaire Céline Lachapelle.

La majorité d'Agnès Grondin s'élève à 4734 votes. Rappelons que ce comté a longtemps été considérée comme une forteresse "rouge", ayant été représentée par des députés libéraux sans interruption de 1966 à 2012.

Raz-de-marée caquiste

Une véritable vague caquiste a déferlé sur la province lors de ces élections générales. La Coalition Avenir Québec, qui formera un gouvernement majoritaire, a obtenu 74 des 125 circonscriptions de la province, avec 37,41% des voix.

Le Parti libéral du Québec a pour sa part récolté 24,82% des suffrages avec 32 circonscriptions. Québec solidaire a vu ses candidats être élus dans 10 circonscriptions avec 16,09% des votes alors que le Parti Québécois détient 17,06% des voix et 9 circonscriptions.

La vague bleue a frappé aux quatre coins des Laurentides, raflant notamment la circonscription de Bertrand plus au sud.

Partager:

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

  • Courriel

À ne pas manquer