L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
5 octobre 2018

Dans les Laurentides

Aucun cas de maladie sur les 265 cerfs de Virginie testés

Aucun des 265 cerfs de Virginie abattus testés pour la Maladie débilitante chronique des cervidés n’était atteint a fait savoir le ministère de la Faune.

Yves Rouleau , journaliste

Les chasseurs et agents de la Faune ont abattu 324 cerfs de Virginie dans la zone de surveillance rehaussée. Les résultats des prélèvements sur 265 animaux sont connus et ils se sont tous avérés négatifs.
Les chasseurs et agents de la Faune ont abattu 324 cerfs de Virginie dans la zone de surveillance rehaussée. Les résultats des prélèvements sur 265 animaux sont connus et ils se sont tous avérés négatifs.
© Photo L'information du Nord - archives

Depuis le début de la chasse dans la zone de surveillance rehaussée d’une partie des zones de chasse 10 est et 9 ouest, 182 cerfs de Virginie tués par des chasseurs et 83 autres abattus par des agents de la Faune ont été testés pour des traces de la MDC. Tous les tests se sont avérés négatifs, a indiqué le porte-parole du ministère de la Faune Nicolas Bégin.

Le nombre de bêtes abattues par les chasseurs s’est élevé à 231 dans la zone visée depuis le début de la chasse. Les tests n’ont pas encore été faits sur la balance des bêtes qui avaient été amenées, comme convenu dans les consignes du ministère, aux stations d’enregistrement du territoire pour le prélèvement d’échantillons. Notons que les chasseurs sont subséquemment informés des résultats des tests.

Selon M. Bégin, un tel échantillonnage ne permet pas au ministère d’affirmer si la MDC s’est propagée ou non. « Les consignes pour les chasseurs sont maintenues jusqu’à la fin de la période de chasse. De même, les agents de la Faune continuent à abattre des cerfs. L’objectif est d'effectuer des prélèvements sur au moins 300 bêtes », a-t-il mentionné.

Recommandation de ne pas consommer la viande

Du côté du ministère de la Faune autant que du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, on continue à recommander de ne pas consommer la viande de cerfs dans la zone sous surveillance.

Aucun chasseur n’a été sanctionné pour non-respect de la zone d’accès restreint ou de chasse ou de piégeage, souligne Nicolas Bégin. Rappelons que cette zone se trouve dans un secteur qui recoupe en tout ou en partie les municipalités de Boileau, Harrington et Grenville-sur-la-Rouge. Par ailleurs, l’enregistrement et la boucherie des cervidés abattus doivent absolument s’effectuer dans un rayon établi de 45 kilomètres de la zone d’interdiction contrôlée.

« Nous continuons à demander aux chasseurs ou à toute personne de nous indiquer tout cas de cerf de Virginie au comportement inhabituel », a aussi rappelé M. Bégin.

L’animal dont le cerveau a été atteint montre des tremblements, un manque de coordination, de l’agressivité et une détérioration de l’état physique avant la mort. La MDC peut toucher tous les cervidés, comme l’orignal et le cerf de Virginie.

Le seul cas détecté jusqu’à maintenant se trouvait chez un cerf rouge d’élevage dans les Basses-Laurentides.

Mentionnons finalement que le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs tiendra deux séances d’information au cours des prochains jours. Une première aura lieu à Boileau le 9 octobre et une seconde à Harrington le 16 octobre. On souligne que l’objectif est d’informer les citoyens et répondre à leurs questions.

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer