L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:

Discorde autour de La Samaritaine: deux visions s’affrontent

Selon les états financiers 2017 du Centre d’entraide La Samaritaine de Mont-Tremblant, la plus grande part du budget de l’organisme ne va pas aux plus démunis, mais aux employés.

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

De gauche à droite: le président Claude Émond, le vice-président Yvon Labonté et le trésorier Pierre Boucher, du Centre d’entraide La Samaritaine.
De gauche à droite: le président Claude Émond, le vice-président Yvon Labonté et le trésorier Pierre Boucher, du Centre d’entraide La Samaritaine.
© L’information du Nord – Maxime Coursol

Cette situation a causé des vagues au sein même du conseil d’administration, puisqu’un des membres, Guy Parent, a démissionné avec fracas le 12 novembre. Dans une lettre qu’il a remise à L’information du Nord, il déclare: « L’œuvre de Sœur Alice n’est plus ce qu’elle était. C’est bien devenu un magasin de bric-à-brac où 60% des recettes sont pour les salaires. » Il évoque également les dépenses administratives: électricité, chauffage, entretien, etc. Selon lui, une part importante du budget y est consacré, ce qui en laisse peu « à remettre aux gens dans le besoin ».

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

  • Courriel

À ne pas manquer