L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
7 novembre 2018

Un investissement de 100 millions$

Cédric Grenon projette un hôtel sur le site du Gray Rocks

L’homme d’affaires Cédric Grenon veut redonner vie au site du mythique hôtel Gray Rocks de Mont-Tremblant. Il est en quête de partenaires pour mener à terme la conception et la construction d’un nouveau complexe hôtelier de 100 millions$.

Yves Rouleau , journaliste

L'ancien hôtel Gray Rocks pendant les dernières années d'opération.
L'ancien hôtel Gray Rocks pendant les dernières années d'opération.
© Photo gracieuseté Sopabic

À la tête d’Habitations Luma, le promoteur a acquis cet été les deux terrains de la rue Labelle, sur la rive du lac Ouimet. Les terrains sont vacants depuis les mois qui ont suivi un incendie en novembre 2014. L’hôtel était déjà fermé depuis la faillite de l’entreprise cinq ans plus tôt. L’hôtel est intimement lié à l’histoire de Mont-Tremblant.

« Nous voulons perpétuer l’histoire. L’hôtel Gray Rocks était un lieu rassembleur à Mont-Tremblant. Les gens ressentent encore beaucoup d’émotions lorsqu’il en est question. Nous voulons que le nouvel hôtel soit familial et un lieu de rassemblement », a indiqué l’homme d’affaires, lorsque L’information du Nord l’a rencontré sur les terrains d’où on peut apercevoir le mont Tremblant.

« Mon objectif est de faire revivre l’histoire du domaine Gray Rocks et d’en faire un lieu de villégiature mondiale unique et intemporel, à l’image de cette destination ancrée dans la mémoire des citoyens de notre belle région », peut-on par ailleurs lire dans le communiqué de presse officiel annonçant l’acquisition.

Le nom Gray Rocks

Cédric Grenon ne veut pas faire cavalier seul dans ce projet. Dans le courant de la transaction, il a contacté les anciens propriétaires Philip Robinson et Daniel Cordier, pour jeter les premiers jalons. Il a en outre obtenu le droit d’utiliser le nom Gray Rocks, a-t-il mentionné.

Officiellement, Cédric Grenon n’a révélé son intention de s’associer à des partenaires que depuis quelques jours. Le téléphone n’a pas tardé à sonner. « L’intérêt est très grand », a-t-il admis.

Le promoteur ne veut pas trop s’avancer sur l’allure du produit final. Son idée initiale portait sur un hôtel avec parc aquatique intérieur, mais il va voir ce que ses partenaires en pensent d’abord.

Le passé glorieux de Gray Rocks trouvera sa place à l’intérieur des murs du nouvel édifice. « Beaucoup de gens qui ont travaillé à Gray Rocks, à l’hôtel ou au centre de ski, ont conservé des photos et des souvenirs des lieux. J’aimerais les afficher dans les corridors ou dans une salle », a-t-il mentionné.

Dès que les partenaires se seront manifestés et qu’on aura établi un consensus, le projet pourra aller de l’avant. Cédric Grenon espère que ce sera dès l’été 2019. Il est confiant de voir un hôtel complété en 2020, du moins dans sa première phase. En fait, le projet pourrait comporter plusieurs phases et s’étirer sur cinq ans, a-t-il mentionné.

En acquérant les terrains et en lançant un projet pour l’ancien site de Gray Rocks, Cédric Grenon concrétise une idée qu’il avait en tête depuis un certain temps. « Je passais devant les lieux après la fermeture et je me disais que quelqu’un allait certainement faire quelque chose d’intéressant à cet emplacement. Moins d’une heure après la mise en vente des terrains, j’ai moi-même entrepris les négociations pour l’acheter », a-t-il relaté.

PHOTO CI-BAS:

Le promoteur Cédric Grenon

 

Galerie de photos

    001.JPG
  • 1/1
Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer