L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
18 décembre 2018

Espace public: Louis Beaudoin vend ses terrains à la Ville

Nouveau rebondissement dans le dossier de l’Espace public du centre-ville de Mont-Tremblant: le promoteur Louis Beaudoin se retire finalement du projet.

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

Le site de la future place publique, au coin des rues de Saint-Jovite, Labelle et Lacasse, en date du 12 décembre.
Le site de la future place publique, au coin des rues de Saint-Jovite, Labelle et Lacasse, en date du 12 décembre.
© Photo gracieuseté

La Ville a annoncé au conseil municipal du 17 décembre qu’elle achetait ses terrains, au coût de 1,5 M$. Du coup, elle devient seule maître du projet de l’Espace public, qui va être modifié par un agrandissement.

Le maire Luc Brisebois a déclaré avoir pour vision une place publique plus grande afin d’assurer une meilleure réponse quant à sa vocation culturelle, récréative et sportive. « Malgré cette nouvelle, le Conseil entend bien relocaliser le Club des Bons Vivants, les démarches sont déjà fructueuses et bientôt nous serons en mesure de leur annoncer la bonne nouvelle », a-t-il mentionné toutefois.

N’étant plus liée au promoteur Louis Beaudoin, la Ville ira de l’avant plus rapidement qu’escompté pour réaliser le chantier de l’Espace public. Dès janvier, un appel d’offres sera lancé pour des services professionnels, car il faut revoir le concept et le plan avec les nouvelles dimensions. Au printemps, un nouvel appel d’offres sera effectué pour la réalisation du projet et le début des travaux devrait s’amorcer à l’été 2019.

Un long chemin

On se souvient que le partenariat entre Louis Beaudoin et la Ville est le résultat d’un concours de circonstances. Dès 2010, le promoteur avait acquis le terrain au coin des rues de Saint-Jovite, Lacasse et Labelle afin d’y bâtir des bâtiments à vocation commerciale. Pendant ce temps, en parallèle, s’élaborait le projet d’aménager une place publique au centre-ville, à la suite d’une consultation publique dans le cadre du Sommet sur le développement touristique de Mont-Tremblant. En 2013, les intérêts de la Ville et de M. Beaudoin étaient entrés en conflit, la Ville ayant identifié le terrain de l’ancien magasin général Paquin comme le lieu le plus propice à accueillir une telle place publique. Les deux parties se sont alors assis ensemble et ont convenu d’un partenariat: l’Espace public prendrait vie, mais M. Beaudoin pourrait construire deux bâtiments, dont il resterait propriétaire, en bordure de celui-ci.

Finalement, un seul de ces bâtiments aura vu le jour avant que le promoteur choisisse de se retirer. Des négociations de longue haleine se seraient tenues entre lui et la Ville pour enfin arriver à cette acquisition des terrains par Mont-Tremblant.

« Il était important pour la Ville de payer le juste prix à M. Beaudoin, ça fait plusieurs années qu’il investit temps et argent à ce projet, a déclaré le maire Brisebois. Je le remercie chaleureusement pour sa compréhension et sa patience. Il faut voir cette décision non pas comme quelque chose qui ne se fera pas, mais plutôt comme un legs important de M. Beaudoin à la communauté tremblantoise », conclut-il.

Partager:

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

  • Courriel

À ne pas manquer