L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
1 juin 2018

On promet « un important virage »

Le CISSS des Laurentides veut s’attaquer à l’absentéisme

Le CISSS des Laurentides promet « un important virage » afin de régler le problème de l’absentéisme dans ses différents milieux de travail ainsi que les coûts qui en résultent.

Yves Rouleau , journaliste

Le CISSS des Laurentides tente actuellement de résorber le problème de recrutement de personnel infirmier.
Le CISSS des Laurentides tente actuellement de résorber le problème de recrutement de personnel infirmier.
© Photo L'Information du Nord - archives

Selon les informations transmises par la direction, des sommes d’argent seront puisées à même une enveloppe budgétaire de 5,4 millions$ appliquée à la gestion des bâtiments et au soutien aux services cliniques.

« Nous élaborons actuellement un cadre de référence pour la gestion de la présence au travail dans nos établissements. Celui-ci va comprendre des aspects pour inclure et favoriser la présence au travail de tous nos employés, notamment les infirmières. Une enveloppe budgétaire a d’ailleurs été prévue au budget 2018-2019 pour mettre en œuvre différentes mesures pour trouver des solutions à la problématique de l’absentéisme », a fait savoir la porte-parole du CISSS des Laurentides Thaïs Dubé.

Le Centre souligne que 770 infirmières s’étaient prévalues de l’assurance-emploi lors de l’exercice 2017-2018. Dans 55 pour cent des cas, les absences étaient attribuables à des problèmes de santé physique, la balance étant de nature psychologique.

Taux d’absentéisme

Dans un article paru récemment, un journal du réseau de L’Information du Nord révélait que le taux d’absentéisme pour l’ensemble du personnel du CISSS a dépassé les 25 pour cent, lors de la dernière année.

Toujours en ce qui touche les soins infirmiers, la porte-parole explique que le CISSS des Laurentides fait face à un important enjeu de recrutement de personnel. « Toute l’équipe est mobilisée pour maximiser les occasions de recrutement. Nos efforts auprès des étudiants en soins infirmiers ont d’ailleurs porté des fruits et plusieurs d’entre eux se joindront à nous cet été à titre d’externes ou de candidats à la profession d’infirmière », explique-t-elle.

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer