L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
10 janvier 2019

Des policiers ont été formés

Les autopatrouilles de Mont-Tremblant pourvues de défibrillateurs cardiaques

Toutes les autopatrouilles de la Police de Mont-Tremblant sont dorénavant équipées de défibrillateurs cardiaques automatisés (DEA).

Sur la photo, Éric Cadotte, agent aux relations communautaires; Jean Desjardins, directeur du Service de police; Luc Brisebois, maire de la Ville de Mont-Tremblant; Isabelle Robert, représentante de la coordination des services préhospitaliers d’urgence; Louis-Philippe Baillargeon, ambulancier paramédical; Benoit Rudolphe, chef aux opérations Paraxion.
Sur la photo, Éric Cadotte, agent aux relations communautaires; Jean Desjardins, directeur du Service de police; Luc Brisebois, maire de la Ville de Mont-Tremblant; Isabelle Robert, représentante de la coordination des services préhospitaliers d’urgence; Louis-Philippe Baillargeon, ambulancier paramédical; Benoit Rudolphe, chef aux opérations Paraxion.
© Photo gracieuseté

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides remettait récemment onze DEA au Service de police de la Ville de Mont-Tremblant. « Toutes nos autopatrouilles étant dorénavant munies de DEA, les policiers formés en défibrillation seront en mesure d’intervenir rapidement lorsqu’un arrêt cardiorespiratoire leur sera signalé, et ce, le temps que les services ambulanciers se rendent sur place et prennent la relève », a expliqué le directeur Jean Desjardins.

« L’accès rapide à la défibrillation augmente considérablement les chances de survie et de récupération lors d’un arrêt cardiorespiratoire. Il faut agir rapidement, car les chances de survie d’une victime diminuent chaque minute qui s’écoule avant une intervention », a pour sa part souligné le coordonnateur des services préhospitaliers d'urgence, Marco Blanchet.

De huit heures, la formation initiale de premiers intervenants policiers a été dispensée par des techniciens-ambulanciers paramédicaux de la coordination des services préhospitaliers d’urgence du CISSS des Laurentides. Cette équipe assurera également l’amélioration continue de la qualité des interventions et un suivi périodique de formation.

« Il s’agit d’une excellente nouvelle pour la sécurité de tous nos citoyens. Le Conseil municipal se réjouit de la réalisation de ce projet de partenariat avec le CISSS des Laurentides », a pour sa part commenté le maire de Mont-Tremblant, Luc Brisebois.

Les onze DEA représentent un investissement de près de 40 000$ rendu possible en vertu d’un financement du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

Partager:

À ne pas manquer