L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
30 janvier 2019

Développement durable: les CPE prennent le virage vert

Alors que les questions environnementales n’ont jamais autant occupé l’actualité, trois centres de la petite enfance (CPE) de la région ont choisi de faire leur part en rejoignant le mouvement CPE durable.

Maxime Coursol

Quelques enfants du CPE Les Petits Manitous. C’est pour eux, au fond, que la direction veut prendre un tournant de développement durable.
Quelques enfants du CPE Les Petits Manitous. C’est pour eux, au fond, que la direction veut prendre un tournant de développement durable.
© L’information du Nord – Maxime Coursol

Créé en 2014 par l’organisme Environnement Jeunesse (ENJEU), ce programme d’accompagnement et de certification en environnement et développement durable compte cinq ans plus tard 33 CPE membres, dans neuf régions du Québec. Dans la MRC des Laurentides, les CPE des Rires, L’Antre-Temps et Les Petits Manitous s’y sont récemment ajoutés.

« Ce programme tombait totalement dans nos valeurs, soutient la directrice des Petits Manitous, Karine Colello. Nous sommes situés en plein cœur du Vieux Village de Mont-Tremblant, la mentalité ici est d’aller jouer dehors et de connecter avec la nature. Nous faisions déjà quelques gestes en lien avec le développement durable, mais quand des collègues de Laval m’ont parlé de la certification CPE durable, je ne me suis même pas posé la question: on a voulu embarquer. »

C’est ainsi qu’il y a deux ans, Les Petits Manitous ont obtenu la certification pour la phase de démarrage. Son exemple a inspiré le CPE des Rires à faire de même, en janvier 2018. « Nous aimions l’idée d’analyser nos pratiques pour voir ce qu’on peut faire de mieux dans une perspective de développement durable, déclare la directrice du CPE des Rires, Christine Désormeaux. Ce qui est bien avec ce programme-là, c’est qu’on peut aller à notre rythme, le processus n’est pas trop lourd. »

Les deux CPE ont de plus mené ensemble récemment une activité baptisée Les Super Recycleurs. Les enfants des deux centres (et du coup, leurs parents) ont été incités à recueillir des vieux vêtements afin de les recycler. L’événement a permis de collecter 1586,5 kg de vêtements.

Signalons que le CPE L’Antre-Temps, dans la région de Sainte-Agathe-des-Monts, vient également d’adhérer au programme CPE durable.

Services offerts

Une fois inscrits au programme CPE durable, autant Les Petits Manitous que Les Rires ont conscientisés leurs éducatrices à l’enfance à changer différentes habitudes, par exemple, à cesser d’utiliser du papier essuie-tout pour favoriser plutôt le papier brun, qui se recycle mieux, ou encore l’usage de débarbouillettes. L’apparition des « lundis sans viande » aux Petits Manitous ainsi que le recours au regroupement NousRire pour que les repas des tout-petits soient constitués d’aliments biologiques et écoresponsables peuvent également être évoqués.

« Avec la certification, qu’on paie 350$ par an, nous avons accès à l’ensemble des services offerts par ENJEU. Ils nous font des suggestions, nous proposent différentes initiatives et ils mettent de l’expertise à notre profit pour avoir un développement plus durable. Ça vaut vraiment la peine, ils arrivent souvent avec des idées qu’on n’aurait pas eu », déclare Karine Colello des Petits Manitous.

Son CPE est maintenant en processus d’obtenir la certification Phase 1. « Il y a des suivis réguliers d’ENJEU et nous soumettons chaque année un rapport des activités de notre comité CPE durable, formé d’éducatrices et de parents. Après deux ans, on a mis des choses en place, on sait comment ça fonctionne et on se sent prêt à aller plus loin », confie la directrice Colello.

Un plan d’action est d’ailleurs actuellement en élaboration et deux formations sont à venir pour les éducatrices des Petits Manitous.

Mentionnons en terminant qu’au cours de la dernière année, 24 établissements sur les 33 membres du réseau ont obtenu la certification CPE durable. On compte 12 établissements au niveau démarrage, 9 au niveau 1, 2 au niveau 2 et un seul au niveau 3.

Partager:

Maxime Coursol

  • Courriel

À ne pas manquer