L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
4 janvier 2019

La taxe foncière augmente

Amherst adopte un budget de 3,65 millions$ déficitaire

Le conseil municipal d’Amherst a adopté jeudi dernier (13 décembre) un budget comportant un déficit de 87 452$ et une augmentation du taux de taxe foncière générale de près de  0,04$ du 100$ d’évaluation. Pour le contribuable dont la propriété est évaluée à 196 200$, ça se traduit par une hausse de 82$ sur la facture de taxe.

Yves Rouleau , journaliste

Même à la suite de l’augmentation du taux de la taxe foncière générale, Amherst continuera d’afficher le taux le plus bas des municipalités qui l’entourent, affirme le maire Jean-Guy Galipeau.
Même à la suite de l’augmentation du taux de la taxe foncière générale, Amherst continuera d’afficher le taux le plus bas des municipalités qui l’entourent, affirme le maire Jean-Guy Galipeau.
© Photo L'information du Nord - Yves Rouleau

« Pour équilibrer le budget, il nous aurait fallu accroître notre taux de taxation de 0,07$, une augmentation qui nous apparaissait trop importante d’un seul coup», a mentionné le maire Jean-Guy Galipeau, lors de la séance du budget.

Le budget de la prochaine année s’établit à 3 657 730$, avec un déficit prévu de 87 452$ en regard des revenus. La municipalité tirera en outre 2 883 292$ de revenus de taxes foncières et autres.

« La municipalité souhaite revenir à un budget équilibré dès l’an prochain. Mais cette année, il nous fallait donner un coup de barre. Nous souhaitons commencer à faire du développement dans la municipalité. On s’est doté du personnel nécessaire pour y arriver. Par ailleurs, nos dépenses augmentent, en particulier, au niveau de la prévention des incendies et de la Sûreté du Québec», a expliqué le maire.

Mode rattrapage

Ce dernier a précisé que la Municipalité d’Amherst se trouve désormais en mode rattrapage après avoir adopté des budgets avec hausse de taxes sous l’indice des prix à la consommation au cours des dernières années.

« Amherst demeure une municipalité ayant maintenu un taux global de taxation plus bas que toutes ses municipalités voisines », a-t-il fait valoir.

Par ailleurs, Amherst n’a pu compter sur une hausse significative de sa richesse foncière uniformisée pour augmenter ses revenus. En fait, celle-ci est demeurée à peu près stable augmentant chez les propriétaires aux lacs et baissant dans le noyau villageois.

Autres tarifs

Le taux de la taxe foncière générale s’établit à 0,468$ du 100$, alors que la taxe spéciale du service de la dette est de 0,07$ du 100$, dans le budget 2018. Le tarif de l’eau est fixé à 220$ l’unité de logement, le tarif de collecte des matières résiduelles se situe à 146$ l’unité de logement, la quote-part de la MRC est de 45$, le tarif pour la lutte aux insectes piqueurs se situe à 62$ et le tarif pour la prévention des incendies et les premiers répondants s’établit à 72$.

Au chapitre des dépenses municipales, notons que le montant le plus élevé de 1 458 765$ s’affiche sous la rubrique des transports (voirie). Viennent ensuite la sécurité publique (855 204$) et l’administration générale (645 739$).

Le maire Galipeau a par ailleurs mentionné que les contribuables d’Amherst pourront mieux se renseigner sur le budget municipal 2019, lors d’une assemblée publique d’information à laquelle ils seront conviés le 14 janvier. L’heure, l’endroit et d’autres détails au sujet de cette assemblée seront publiés sur le site Internet de la municipalité et dans le journal local prochainement.

Des travaux de 150 000$ au chemin du lac Cameron

La Municipalité d’Amherst prévoit dépenser plus de trois millions de dollars en immobilisations au cours des trois prochaines années.

Il a en effet été permis d’apprendre, lors de l’assemblée extraordinaire d’adoption des prévisions budgétaires 2019, que la municipalité dépensera, sur trois ans, 3 079 700$ en immobilisations, dont 886 300$ en 2019, 1 288 400$ en 2020 et  905 000$ en 2021. Ces chiffres sont compris dans le programme triennal des immobilisations adopté, le 13 décembre, en même temps que le nouveau budget.

Dès l’an prochain, la municipalité investira 281 000$ dans des travaux variés et améliorations à ses chemins municipaux, parcs et équipement de travaux publics.

Par projet, ce sont les 150 000$ consacrés à l’asphaltage du chemin du lac Cameron qui représentent la plus importante dépense en 2019. « C’est une assez forte somme, mais les travaux s’avèrent plus importants que prévu. On doit d’abord enlever l’ancienne couche d’asphalte, ce qui fait augmenter les coûts », a expliqué le maire Jean-Guy Galipeau.

On consacrera également une somme d’argent importante de 75 000$ au chemin Boileau.

Une somme pour le musée

Par ailleurs, la municipalité met de côté une somme de 20 000$ pour la mise en place du musée qu’on avait prévu aménager à l’ancienne église.

La tranche 2019 du programme triennal des immobilisations fait voir une somme de 15 000$ pour l’aménagement de l’accès à la halte routière de la rivière Maskinongé et une somme de 10 000$ pour le terrain de pétanque.

Un montant de 1 288 400$ est prévu au programme triennal des immobilisations en 2020. On y retrouve, parmi les dépenses planifiées importantes, une tour cellulaire à Vendée (300 000$), l’asphaltage dans le secteur du lac de la Sucrerie, dont le chemin Gaudias Côté (300 000$), l’aménagement de toilettes publiques à Vendée (50 000$) et la descente de bateau au lac Cameron (30 000$).

 

 

 

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer