L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
6 novembre 2019

Résidents voisins du sentier

La députée Jeannotte cherche des solutions

La députée Chantale Jeannotte s’active auprès du ministère des Transports du Québec (MTQ) pour trouver toutes les réponses aux préoccupations des résidents riverains du nouveau sentier de raccordement de la motoneige à Saint-Faustin-Lac-Carré et à Mont-Tremblant.

Yves Rouleau , journaliste

Le sentier de raccordement de la motoneige est aménagé dans l’emprise de la route 117 Nord, sur une distance de 8,5 km/h, à la hauteur de Saint-Faustin-Lac-Carré et Mont-Tremblant
Le sentier de raccordement de la motoneige est aménagé dans l’emprise de la route 117 Nord, sur une distance de 8,5 km/h, à la hauteur de Saint-Faustin-Lac-Carré et Mont-Tremblant
© (Photo L’information du Nord – Yves Rouleau)

C’est ce qu’a indiqué à L’information du Nord son attachée politique Line Richard, alors que Mme Jeannotte était à l’œuvre. « Le dossier progresse. Nous avons bon espoir de trouver des solutions, mais nous serons plus en mesure de fournir des réponses dans une semaine ou deux », a mentionné Mme Richard.

Autorisations

Par ailleurs, le président du Club de motoneige Diable et Rouge, Roland Leroy, a soutenu que toutes les autorisations demandées par le MTQ, six au total, avaient été accordées par les riverains.

Le Club de motoneige a été nommé maître d’œuvre du projet de construction du sentier et il était aussi responsable d’obtenir les autorisations de certains riverains dont la résidence allait se trouver à proximité du sentier.

« En plus de ces autorisations, il y avait beaucoup d’autres détails à régler avec les ministères, dont le ministère de l’Environnement et tout a été complété», a ajouté M. Leroy.

Ce dernier s’explique mal, par ailleurs, les craintes par rapport au bruit. « Les résidences sont situées près de la route 117 où il y a toujours eu énormément de bruit des véhicules, dont les camions-remorques », a-t-il mentionné.

Pour ce qui est de la sécurité du sentier de motoneige, M. Leroy a précisé que des panneaux d’arrêt seront installés aux entrées résidentielles et commerciales. De plus, la vitesse maximum sera de 70 kilomètres/heure, avec des réductions à 30 et même à 10 kilomètres/heure dans certains secteurs.

M. Leroy a expliqué que le sentier est maintenant terminé à « 96 pour cent » et il sera complété incessamment. Il ne restera plus qu’à installer la signalisation.

Le président du Club de motoneige a enfin spécifié que le sentier de raccordement sera à l’usage exclusif des motoneiges. Nul motocross ou véhicule tout terrain ne pourra y circuler. « Des barrières ont été installées et elles seront fermées après la saison de motoneige. Les conducteurs qui se risqueront quand même sur le sentier s’exposeront à des amendes », a-t-il souligné.

À LIRE AUSSI: Des riverains élèvent la voix contre le sentier de motoneige

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer