L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
6 novembre 2019

Consultations publiques

Le président du syndicat des policiers offre sa démission

Le président de la Fraternité des policiers de Mont-Tremblant Serge-Alexandre Bouchard a offert de remettre sa démission, de même que celles de tous les autres membres du comité de négociation du syndicat « si cela est nécessaire pour résoudre la situation conflictuelle avec la Ville de Mont-Tremblant».

Yves Rouleau , journaliste

Le président de la Fraternité des policiers de Mont-Tremblant, Serge Alexandre Bouchard, s’est dit prêt à présenter sa démission et celle du comité de négociations syndical pour assainir les rapports avec la Ville de Mont-Tremblant.
Le président de la Fraternité des policiers de Mont-Tremblant, Serge Alexandre Bouchard, s’est dit prêt à présenter sa démission et celle du comité de négociations syndical pour assainir les rapports avec la Ville de Mont-Tremblant.
© (Photo Jean-Marie Savard)

C’est la déclaration-choc qu’il a faite  entrée de jeu de la deuxième assemblée de consultation publique (1er et 2 novembre), en rapport au possible transfert de la desserte policière de Mont-Tremblant à la Sûreté du Québec.

Les deux assemblées se sont déroulées à l’école Curé-Mercure, en présence d’environ 800 personnes au total. L’ambiance était chargée d’émotions. La procédure visait à permettre aux résidents de Mont-Tremblant et Lac-Tremblant-Nord de poser des questions et de commenter la proposition.

Les participants ont par ailleurs semblé rester sur leur faim à l’issue des assemblées. « Référendum, référendum, référendum », a scandé l’auditoire, vendredi, au terme de la rencontre. Samedi midi, le public a protesté et chahuté lorsque le président de l’assemblée Richard Thibault a levé l’assemblée après deux heures, comme il avait été convenu dans la procédure annoncée.

À l’avant pour répondre aux questions de l’auditoire, se trouvaient le maire de Mont-Tremblant Luc Brisebois, la mairesse de Lac-Tremblant-Nord Kimberley Meyer, le directeur du district Ouest de la Sûreté du Québec Patrice Cardinal, le commandant régional de la SQ pour la région Outaouais-Laurentides Patrick Després et le directeur de la Police de Mont-Tremblant Jean Desjardins.

Annonce surprise

Serge-Alexandre Bouchard a pris l’assistance par surprise lors d’une allocution pour débuter la deuxième assemblée, samedi. « M. le maire (Luc Brisebois) plusieurs aspects nous sépare, mais nous avons en commun d’avoir notre communauté à cœur. Laissons tomber nos rancunes. Je vous demande, comme aux autres conseillers municipaux, d’écouter votre cœur pour prendre la meilleure décision pour les citoyens » , a-t-il mentionné après avoir offert sa démission.

La proposition lançait une deuxième assemblée où tous les commentaires et les questions ont laissé percer l’incompréhension devant la démarche du conseil ou de la perplexité en ce qui touche la proposition de service de la Sûreté du Québec.

Pour Michel Brossard, aucun Tremblantois n’a demandé au conseil municipal un changement de desserte policière. « Le conseil enclenche maintenant un processus qui pourrait aboutir à l’abolition de la police municipale, ce qui serait une décision irréversible. Je ne pense pas que la Sûreté du Québec sera capable d’accorder un aussi bon service avec des effectifs semblables sur un territoire six fois plus vaste», a-t-il mentionné.

Pour Stéphanie Caron, l’empressement du conseil municipal à se pencher sur un changement de desserte policière ne s’explique pas. « La ministre de la Sécurité publique s’apprête à déposer un livre vert sur la police qui remet tout sur la table, y compris le financement des services de police. On aurait au moins dû attendre ce livre vert avant tout geste», a-t-elle fait valoir.

Grande participation citoyenne

En deux assemblées de consultations publiques, il y a eu une quarantaine d’interventions question-commentaire du public. Par ailleurs, beaucoup de personnes attendaient encore en file, pour avoir leur tour au micro, lorsque le président a mis fin aux assemblées. Lors des deux assemblées, aucune intervention n’a paru sympathique au transfert de desserte à la Sûreté du Québec

Les résidents de Mont-Tremblant et de Lac-Tremblant-Nord peuvent encore émettre des commentaires par écrit. Ils ont jusqu’au 17 novembre pour le faire auprès de la Ville de Mont-Tremblant. 

Vendredi, devant une salle comble de 495 personnes, l’assemblée a été marquée de plusieurs interventions liées à l’implication communautaire des policiers en tant que bénévoles auprès des élèves. 

L’assemblée a donné lieu à des commentaires d’anciens ou présents membres d’équipes sportives qui ont souligné l’implication en coaching des policiers de Mont-Tremblant ainsi que l’aide financière fournie par le Fonds humanitaire de la Fraternité des policiers.

À LIRE AUSSI:

Desserte policière à Mont-Tremblant: Quelques chiffres et données comparatives

Consultations publiques: Prochaines étapes concernant la desserte policière

 

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer