L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
11 décembre 2019

Un vote unanime du conseil

Le conseil de Mont-Tremblant demande l’abolition de la police municipale

Le conseil d’agglomération de la Ville de Mont-Tremblant demande à la ministre de la Sécurité publique d’abolir son service de Police municipale. Le conseil a voté unanimement la résolution lors d’une assemblée extraordinaire ce soir (11 décembre).

Yves Rouleau , journaliste

La décision du conseil a été adoptée unanimement par les élus. Les arguments contre sont venus de l’auditoire. « Un cadeau empoisonné », a clamé Lucie Plourde (notre photo)
La décision du conseil a été adoptée unanimement par les élus. Les arguments contre sont venus de l’auditoire. « Un cadeau empoisonné », a clamé Lucie Plourde (notre photo)
© Photo L'info du Nord - Jean-Marie Savard

« Nous comprenons les inquiétudes de nos gens, mais je vous assure que l’offre de la Sécurité publique répondra à nos besoins réels et en temps réel », a indiqué le maire Luc Brisebois dans une déclaration.

Il s’est ouvert plus longuement qu’auparavant sur l’influence qu’a eu, dans la décision, le climat de travail extrêmement tendu et difficile au poste entre les policiers et la direction du service et les rebondissements qui s'ensuivaient au sein de l'administration municipale.

La décision a été prise devant une salle comble composée de toute évidence de partisans du maintien de la Police municipale. « Vous nous avez vendu à la Sûreté du Québec. Pour Noël, vous nous faites un cadeau empoisonné », a lancé une citoyenne, Lucie Plourde.

La décision finale dépend maintenant de la ministre Geneviève Guilbault qui étudiera les rapports, dont ceux découlant des consultations publiques. On s’attend maintenant que la décision de la ministre tombe dans une quinzaine de jours. Il pourrait se produire un délai supplémentaire si la ministre veut tenir des consultations supplémentaires auprès des syndicats de policiers.

(Voir plus de détails dans notre prochaine édition du journal)

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer