L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
3 décembre 2019

Formation collégiale en région

Gestion hôtelière: une formule « gagnant-gagnant »

La nouvelle technique de Gestion hôtelière accueillera sa première cohorte en septembre 2020 à Mont-Tremblant. La Direction des études dit avoir développé une formule gagnante tant pour les élèves, les hôtels et leurs employés, que pour la région.

Véronique Piché

Le nouveau programme en gestion hôtelière sera offert au Centre collégial de Mont-Tremblant dès l’automne 2020 pour répondre à un besoin criant des entreprises touristiques des Laurentides.
Le nouveau programme en gestion hôtelière sera offert au Centre collégial de Mont-Tremblant dès l’automne 2020 pour répondre à un besoin criant des entreprises touristiques des Laurentides.
© (Photo Tourisme Mont-Tremblant - Archives)

Les chiffres démontrent l’importance de l’industrie touristique dans l’économie de la région. Le ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec qualifie le tourisme de villégiature quatre saisons des Laurentides de « créneau d’excellence ». Avec une capacité de près de 9 300 unités (chambres, condominiums, chalets) la région se classe en troisième position dans la province en ce qui concerne l’importance de son parc d’hébergement touristique, derrière Montréal et Québec. 

Avec la pénurie de main-d’œuvre actuelle, le secteur touristique des Laurentides est sous pression. La Station Mont Tremblant, désignée à plusieurs reprises comme le centre de ski numéro un de l’est de l’Amérique du Nord par Ski Magazine, dispose d’un parc hôtelier d’importance.

100 % Mont-Tremblant

Dans ces circonstances, offrir une formation collégiale sur place en Gestion hôtelière était une occasion à saisir, explique en entrevue Patricia Tremblay, directrice des études au Cégep de Saint-Jérôme. « Pour nous, c’était clair que le programme devait se donner à 100 % à Mont-Tremblant. On voulait que nos jeunes étudient dans la région, travaillent dans la région, et y restent. »

Cette nouvelle formation sera donnée par le Centre collégial de Mont-Tremblant et l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ). L’entente officielle avec l’ITHQ sera signée dans les prochaines semaines, annonce Mme Tremblay. Les hôtels partenaires seront alors dévoilés.

« On sait qu’on a besoin de 8 hôtels, dit-elle. On a décidé qu’on ferait un hôtel par compétence, afin que les étudiants puissent voir les pratiques des uns et des autres. » La Gestion hôtelière sera donc une formation axée sur la pratique en milieu de travail. D’ailleurs, une des raisons de la présence de l’ITHQ dans l’élaboration du programme, souligne la directrice des études, est qu’ils sont justement spécialisés dans cette formule.

Gagnant-gagnant

Les hôtels et leur personnel ont-ils bien accueilli cette initiative? « [Les étudiants] vont travailler dans les hôtels, ils y auront des jobs à temps partiel, quand le rush de Noël va arriver, vous allez déjà avoir vos gens qui vont être formés avec vos pratiques, c’est du gagnant-gagnant ! », explique Patricia Tremblay qui dit avoir en premier lieu pris le pouls de ces acteurs importants.

« Il faut comprendre que nous sommes au niveau collégial: on forme des gestionnaires. Pas des femmes de chambres, pas des pâtissiers, pas des cuisiniers. Des gestionnaires d’hôtels », martèle Mme Tremblay.

Mont-Tremblant est un pôle touristique majeur. Les établissements hôteliers doivent maintenir leur niveau d’accueil, malgré la pénurie de main-d’œuvre. Bien qu’il soit facile de se faire engager sans formation, les futurs diplômés pourront tirer leur épingle du jeu grâce à leur valeur de gestionnaire, insiste Patricia Tremblay, et à leur connaissance d’un marché de travail bilingue et actif. Le prochain défi est celui du recrutement.

Partager:

Véronique Piché

  • Courriel

À ne pas manquer