L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
21 mars 2019

Risques de surdoses de flubromazolam

Le CISSS des Laurentides met en garde contre des drogues contaminées

La Direction de la santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides recommande aux consommateurs de drogues de rue et de comprimés achetés sur le marché noir de faire preuve d’une extrême prudence.

Daniel Deslauriers , journaliste

Aucune drogue n’est à l’abri d’être contaminée ou remplacée par une autre substance prévient le CISSS des Laurentides.
Aucune drogue n’est à l’abri d’être contaminée ou remplacée par une autre substance prévient le CISSS des Laurentides.
© Photo L’information du Nord – Marilou Séguin

En effet, la présence de comprimés vendus comme du Xanax, un médicament pour traiter l’anxiété et contenant plutôt du flubromazolam, a été signalée à la Direction de la santé publique des Laurentides.

« Aucun cas d’intoxication ou de décès n’a été porté à notre attention à ce jour », confirme la Dre Geneviève Perreault du CISSS des Laurentides. Quatre cas de surdoses sévères ont été répertoriés, cependant, en Montérégie et dans l’Estrie. « Cette situation est semblable à la crise du fentanyl que l’on a connu plus tôt », nous dit la Dre Perreault.

Tout comme le fentanyl, le flubromazolam est une drogue très puissante. Il peut être vendu seul ou en combinaison avec d’autres substances et se présente sous formes variées (comprimés, liquide et poudre). « Cette drogue est cinq fois plus puissante que le Xanax. La vigilance est donc de mise », insiste la Dre Perreault.

Ce n’est pas la première fois que le CISSS des Laurentides lance un tel appel à la prudence. En janvier 2018, le CISSS avait fait appel aux médias dans le dossier des surdoses de cocaïne.

Mesures de prévention

Dans la mesure du possible, le CISSS des Laurentides recommande aux consommateurs d’éviter d’acheter des drogues et des comprimés sur le marché noir. Dans le cas contraire, il est recommandé de ne pas consommer seul, de ne pas consommer tous en même temps lorsque la consommation se fait en groupe afin qu’une personne demeure vigilante et puisse porter assistance aux autres en cas de besoin. Il est suggéré aussi de diminuer la dose pour voir apparaître l’effet de la drogue et d’éviter de consommer une drogue avec de l’alcool ou une autre drogue pouvant en augmenter l’effet.

Il faut savoir reconnaître aussi les signes et symptômes d’une surdose, c’est-à-dire de la somnolence, une respiration difficile, très lente ou inexistante, des lèvres bleutées et le bout des doigts bleutés et la contraction des pupilles (pupilles petites, en pointe d’aiguille).

LIRE AUSSI: Des drogues contrefaites sur le marché noir des Laurentides

Partager:

Daniel Deslauriers , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer