L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:

Conflit de travail à la Ville

Les travailleurs de Mont-Tremblant feront la grève

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs de la Ville de Mont-Tremblant (STT-CSN) annonce la tenue de deux journées de grève, les 4 et 5 avril prochains.

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

Deux journées de grève sont prévues les 4 et 5 avril à Mont-Tremblant. Plusieurs services municipaux seront fermés.
Deux journées de grève sont prévues les 4 et 5 avril à Mont-Tremblant. Plusieurs services municipaux seront fermés.
© Photo L’information du Nord – Archives

Le président syndical, Kuang Selao, le dit d’emblée: le but est de mettre de la pression sur la Ville. « Les dernières réunions à la table de négociations avec l’employeur n’ont rien donné, affirme-t-il. On travaille sur la structure salariale, mais eux, ils maintiennent toutes leurs demandes, tant l’abolition de l’horaire d’été que le retour de la paie aux deux semaines. À un moment donné, il faut que chacun donne un peu si on veut arriver à une entente! »

La Ville confirme, par la bouche de son directeur des ressources humaines, que le fossé se creuse avec ses employés. « Même avec le médiateur qui a été nommé pour nous aider à trouver un compromis, ça avance peu, déclare Daniel Hébert. Le syndicat ne veut pas bouger et c’est arrivé à quelques reprises qu’ils ont littéralement quitté la table des négociations. Il faut des avancées de part et d’autre, ça marche des deux côtés. »

« On ne se laissera pas influencer par un mandat de grève, clame-t-il. Il y a une capacité de payer à respecter pour nos contribuables. Des experts de l’UMQ [Union des municipalités du Québec] nous assistent là-dedans et ils croient que notre offre est raisonnable. »

Mobilisation

Le président du syndicat rappelle qu’en décembre dernier, ses membres ont voté en faveur d’une banque de six jours de grève, à utiliser au moment jugé opportun. Les journées des 4 et 5 avril sont les premières à être utilisées, la grève planifiée pour le 15 février ayant finalement été annulée à la dernière minute. « Cette fois, à moins d’arriver d’ici là à une entente de principe, ce qui serait vraiment surprenant, il n’y a aucune raison de suspendre les journées de grève prévues. Nos membres sont plus mobilisés que jamais », assure Kuang Selao.

Le jeudi 4 et vendredi 5 avril, il faut donc s’attendre à ce que seuls les services essentiels soient maintenus à Mont-Tremblant.

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

  • Courriel

À ne pas manquer