L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:

Le malheur frappe deux fois cette famille

Julie, Sébastien et Lily: un récit sur le courage

« J’ai parfois l’impression d’être dans un film dramatique dont nous sommes les personnages. C’est irréel », mentionne Julie Loiselle au sujet de deux événements tragiques qu’elle, son conjoint et sa fille de 5 ans ont vécus au cours des dernières semaines.

Yves Rouleau , journaliste

Julie Loiselle, Sébastien Lebel et la petite Lily, 5 ans.
Julie Loiselle, Sébastien Lebel et la petite Lily, 5 ans.
© Photo L'information du Nord - Yves Rouleau

Le 3 mars, Julie, Sébastien et la petite Lily passaient un dimanche après-midi tranquille à leur résidence de la rue Saint-Louis à Mont-Tremblant lorsqu’une policière de Mont-Tremblant a sonné à leur porte. Cette dernière venait leur annoncer la mort tragique du frère de Julie, à Val-d’Or en Abitibi. À peine quatre jours plus tard, alors que toute la famille était au restaurant là-bas la veille des funérailles, le téléphone sonnait pour leur annoncer une autre mauvaise nouvelle: leur demeure à Mont-Tremblant avait été rasée par le feu pendant leur absence durant la journée.

À peine un mois après les événements, L’information du Nord a rencontré Julie Loiselle, qui nous a raconté comment sa famille surmonte courageusement la double épreuve.

« On vit actuellement comme sur le pilote automatique. Je dirais qu’on est comme détaché de ce qui nous arrive. En même temps, on est très pris par des choses terre à terre, comme les négociations avec les assureurs », dit-elle. Leur situation en tant qu’assurés a d’ailleurs ajouté à leur malheur. « S’il y a une leçon à partager de ce qui nous arrive, c’est de bien prendre le temps de négocier et de comprendre ses assurances », dit-elle.

Le duplex qu’ils occupaient en location sur la rue Saint-Louis est une perte totale. La famille loue actuellement un appartement en attendant de trouver une maison convenant à leur budget.

Protéger leur fille

Mais en dehors de toutes ces démarches, le couple a mis au sommet de ses priorités la protection de leur fille de cinq ans, Lily, de toutes émotions néfastes. « Une chance qu’on ne se trouvait pas à la maison, lorsque le feu s’est produit. Lily n’a rien vu de tout ça », mentionne Julie Loiselle.

Les parents ont expliqué à la fillette ce qui s’est produit tout en lui ménageant les émotions trop vives qui auraient pu survenir. Elle traverse doucement l’épreuve, elle reste enjouée et souriante. Par bonheur, ses parents avaient amené son toutou favori dans la voiture en se rendant à Val-d’Or. Et en plus, Lily en a trouvé un autre par hasard dans son casier à sa première journée de retour au CPE.

Julie Loiselle a eu de très bons mots pour le personnel du CPE Les Petits Manitous, à Mont-Tremblant, pour la manière dont ils ont réagi au malheur qui frappait Lily.

« Ils ont été très professionnels, formidables dans tout ce qu’ils ont fait pour que sa vie reviennent à la normale le plus vite possible. Du reste, je ne suis pas surprise du tout. Je les connais bien et je savais qu’ils seraient plus qu’à la hauteur », indique-t-elle.

Des amis fidèles

Par ailleurs, la double tragédie dont se relèvent Julie, Sébastien et Lily leur a montré qu’ils comptent pour beaucoup de gens. Ils ont reçu une multitude de témoignages de sympathie et d’encouragement d’amis et de gens dont ils avaient été séparés par la vie.

L’une des amies d’enfance de Julie, Karolyn Labrèche, a lancé une campagne Gofundme sur Internet. Elle espère recueillir 10 000$ pour Julie et Sébastien. Lors des sept premiers jours, elle avait déjà récolté 4440$. Pour participer, on trouve Gofundme Karolyn Labrèche avec son moteur de recherche préféré et on tape « Je soutiens » avant d’inscrire le montant de son don.

 

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer