L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
19 avril 2019

Contrat octroyé pour élaborer un plan

La séparation des égouts se poursuivra dans le centre-ville

Les travaux publics à venir ont pris beaucoup de place lors de la dernière séance du conseil municipal de Mont-Tremblant, le 8 avril.

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

Après le chantier de l’été dernier entre les rues Labelle et Bisson, ce sera au tour du secteur entre les rues Charbonneau et Léonard de subir un chantier majeur pour séparer les égouts en 2020, si tout va comme prévu.
Après le chantier de l’été dernier entre les rues Labelle et Bisson, ce sera au tour du secteur entre les rues Charbonneau et Léonard de subir un chantier majeur pour séparer les égouts en 2020, si tout va comme prévu.
© L’information du Nord – Archives

Trois contrats de travaux publics ont été octroyés, notamment un pour des travaux de réparation de pavage, décroché au montant de 40 000$ par Asphalte Bélanger. Les deux autres sont encore plus importants. Le premier concerne l’aménagement de trottoirs en 2019 par Uniroc Construction, au montant de 187 733,15$. Le deuxième concerne quant à lui les égouts.

« C’est la suite en quelque sorte des travaux qu’on a effectué sur les rues Labelle, Saint-Georges et Bisson l’été dernier, a déclaré le maire Luc Brisebois. Question de nous assurer que notre usine d’épuration des eaux continue de répondre à la demande, on veut séparer les égouts sanitaires et les égouts pluviaux dans le centre-ville. »

Pour cette deuxième phase des travaux, ce sont les égouts dans le quadrilatère formé par les rues Léonard, Suppère, Charbonneau et Lauzon qui seront touchés. C’est pour ce secteur que la Ville a donné le mandat à une firme d’ingénieurs d’élaborer « un plan directeur et un plan d’intervention des réseaux d’égouts sanitaires et combinés pour le secteur centre-ville ».

La firme d’ingénieurs qui a décroché le contrat est FNX-INNOV inc., qui a obtenu le contrat pour la somme de 192 500$, étant le plus bas soumissionnaire conforme. C’est elle qui va étudier le terrain et remettre des plans sur la marche à suivre pour créer des égouts séparés. Ensuite, la Ville octroiera un nouveau contrat à une entreprise en construction pour appliquer ce plan et mener à bien les travaux. « On vise 2020 pour le chantier en tant que tel », affirme le maire Brisebois.

Partager:

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

  • Courriel

À ne pas manquer