L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
19 avril 2019

Fonte et pluies abondantes pour Pâques

Les crues printanières prennent place dans la région de Mont-Tremblant

Le niveau de tension montait d’un cran dans les heures précédant le long week-end de Pâques chez des résidents de Mont-Tremblant et de la région qui habitent des zones susceptibles d’être inondées. Au moment de publier vendredi avant-midi (19 avril), Environnement Canada continuait de prédire des précipitations abondantes (80 millimètres) en 36 heures jusqu’à samedi.  Combinée à la fonte d'un couvert de neige notable, la situation risquait de devenir problématique, avertissait-on.

Yves Rouleau , journaliste

Au moment d’aller sous presse vendredi (19 avril), l’eau commençait à envahir le chemin de la Plage Vanier, un des endroits vulnérables aux inondations à Mont-Tremblant.
Au moment d’aller sous presse vendredi (19 avril), l’eau commençait à envahir le chemin de la Plage Vanier, un des endroits vulnérables aux inondations à Mont-Tremblant.
© Photo L'information du Nord - Yves Rouleau

Autant à Mont-Tremblant, qu’à Brébeuf et dans d’autres municipalités de la région, les autorités surveillaient la situation de près.

« En prévision des pluies abondantes prévues dans les prochains jours, la Ville de Mont-Tremblant demande aux citoyens et citoyennes dont les résidences sont situées dans des zones vulnérables aux inondations d’être vigilants et prêts d’assurer leur sécurité et celle de leurs proches. Les équipes de la Ville sont prêtes et surveillent de près la situation », mentionnait la porte-parole aux communications France Léonard.

À Brébeuf, le directeur général Pascal Caron soulignait que la surveillance était maintenue à son niveau habituel à ce temps-ci de l’année. Toutefois, il assurait que si une situation hors de l’ordinaire se produisait, la municipalité « ne laisserait pas personne dans le trouble ».

La pluie a commencé avec intensité jeudi en fin d’après-midi et les prévisions quant à la quantité de précipitations étaient à la hausse à Environnement Canada.

 

Pluie ininterrompue

Une pluie forte devait commencer à tomber en soirée jeudi et persister sans interruption ou presque jusque dans la nuit vendredi à samedi. Bilan en fin de parcours des dépressions successives : entre 50 et 80 millimètres de pluie.

Avec la neige relativement abondante toujours au sol, Environnement Canada était amené à avertir que « des inondations sont possibles par endroit dans les basses terres ».

Du côté de la Sécurité publique du Québec, on observait que la rivière Rouge et la rivière du Diable étaient en hausse, bien qu’elles demeuraient à des niveaux normaux pour le temps de l’année.

L’organisme Hydro Météo avertissait pour sa part la population que les cours d’eau des Laurentides et de Lanaudière étaient en débâcle. Pour la majorité, les niveaux d’eau devaient demeurer stables pendant quelques heures avant de commencer une hausse sous l’impact de la pluie forte et de la fonte accélérée des neiges.

Les municipalités de la région, la Sécurité publique et Hydro Météo recommandaient aux citoyens des secteurs vulnérables de suivre la situation attentivement et d’être prêts à faire face à des inondations.

 

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer