L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
27 avril 2019

L’état d’urgence levé à Montcalm

Trois ponts fermés dans Amherst : les pires dangers écartés pour le moment

Les autorités ont fermé trois autres ponts dans la Municipalité d’Amherst alors que d’importantes précipitations de pluies ont été enregistrées au cours des dernières heures. Toutefois, on notait une stabilisation des niveaux d’eau dans les deux secteurs chauds de la municipalité.

Yves Rouleau , journaliste

Le courant très fort, comme on peut le constater ici, a fait craindre que le petit pont du chemin Daigneault soit arraché et emporté contre le pont Maurice plus bas.
Le courant très fort, comme on peut le constater ici, a fait craindre que le petit pont du chemin Daigneault soit arraché et emporté contre le pont Maurice plus bas.
© Photo L'information du Nord - Yves Rouleau

Le pont Labonté du chemin Boileau, le pont Maurice, le pont du chemin Daignault, un petit pont privé au nord du pont Maurice, ont été fermés. Les deux derniers ponts ont été solidifiés avec des blocs de ciment pour les rendre plus résistants au courant.

C’est ce petit pont privé sur la Maskinongé, juste avant l’embouchure du lac Windigo, qui inquiétait les autorités vendredi. On croyait qu’il ne se décroche et aille s’imbriquer dans le pont Maurice plus bas et que les deux forment un barrage.

Samedi en fin d’après-midi, on estimait que la situation était sous contrôle. Le niveau d’eau était en baisse au lac Cameron.

Les autorités ont par ailleurs procédé à de nouveaux appels à l’évacuation dans le secteur du chemin Daigneault et du chemin Maurice. Une vingtaine de résidents ont quitté les lieux. Selon des chiffres officieux, près de 300 résidents ont évacué leur résidence depuis le début des inondations. Plusieurs autres ont choisi de rester à leurs propres risques dans les secteurs où l’on a décrété l’évacuation.

Avec la stabilisation du niveau d’eau dans le lac Cameron et d’autres lacs dans le secteur, les autorités ont ramené le centre de coordination des mesures d’urgence dans le village de Saint-Rémi. Le maire Jean-Guy Galipeau a expliqué qu’outre la stabilisation de la situation dans ce secteur, la grande difficulté de communiquer par voie de cellulaire a motivé la décision de se redéployer à l’hôtel de ville.

De plus, le niveau de l’eau de la rivière Maskinongé s’était remis à monter avec les fortes pluies durant la nuit de vendredi à samedi. On enregistrait une hausse de cinq pouces. Toutefois, niveau se stabilisait en fin d’après-midi.

Le maire Jean-Guy Galipeau soulignait qu’il est peu probable qu’on ait à procéder à de nouvelles évacuations dans les prochaines heures. On croit que le temps froid dans la nuit de samedi entraînera une diminution du niveau d’eau.

Le maire une fois de plus loué l’esprit d’entraide communautaire de ses concitoyens et insisté sur la contribution colossale des bénévoles.

Mesures d’urgence levées à Montcalm

À Montcalm, le maire Steven Larose a fait savoir samedi que les mesures d’urgence étaient levées même si l'on maintenait une veille.

Les résidents isolés par les inondations ont tous été visités et on les a incités à évacuer leur demeure. La plupart ont choisi de rester chez eux à leurs propres risques.

Les Forces armées canadiennes avaient dépêché des véhicules et des effectifs pour aider à l’opération de prise de contact avec les résidants isolés.

La décision de lever les mesures d’urgence a été prise après qu’ont eu parlé à tous les résidants isolés et constaté que le niveau du lac Rond était en baisse d’environ quatre centimètres.

Galerie de photos

    022.JPG
  • 1/3
  • 036.JPG
  • 2/3
  • 020.JPG
  • 3/3
Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer