L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
29 avril 2019

Inondations: l'état des lieux en date du 29 avril

La Ville de Mont-Tremblant et ses municipalités limitrophes surveillent de près la situation de la montée des eaux, qui pour l’instant demeure sous contrôle.

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

La plupart des municipalités s'en sont relativement bien tirées, malgré des hausses importantes du niveau de l'eau de plusieurs lacs, ruisseaux et rivières, comme ici à Montcalm.
La plupart des municipalités s'en sont relativement bien tirées, malgré des hausses importantes du niveau de l'eau de plusieurs lacs, ruisseaux et rivières, comme ici à Montcalm.
© Photo gracieuseté

À l’exception notable d’AmherstBarkmere et Montcalm, qui ont décrété l’état d’urgence, les municipalités ont réussi à relativement bien gérer les inondations sur leur territoire. Voici l’état des lieux, municipalité par municipalité, en date du lundi 29 avril.

La Conception

La rivière Rouge, gonflée par la débâcle, est sortie de son lit à La Conception le samedi 20 avril, envahissant notamment les chemins des Tulipes, des Ormes et des Saules. Après s’être retirée quelques jours, elle a de nouveau envahi ces chemins à la fin de la semaine et s’y trouvait encore le 29 avril, mais les véhicules pouvaient y circuler. Les seuls chemins où des résidants ont dû être évacué sont les Pointes Charbonneau et Bourgeois, ainsi que le chemin des Pivoines.

Le 20 avril également, un ponceau du chemin des Mésanges a été emporté par le ruisseau de la décharge du lac Vezeau, coupant la route en deux. Les travaux publics municipaux ont rapidement réparé ce tronçon et ont ajouté plusieurs ponceaux, si bien que le lendemain, l’eau a pu s’écouler et la circulation y reprendre.

Arundel

La semaine s’est passée en dents de scie pour la Municipalité d’Arundel. Alors que cette localité s’en tirait encore à bon compte à Pâques, elle a vu le portrait changer de façon importante en quelques jours, faisant face au débordement du ruisseau Beaven et du lac du même nom. Les chemins de la Montagne, Deer Haven, Courte et Morrison ont fait face à des inondations importantes, mais sous contrôle. Le secteur le plus problématique était Swail’s Corner.

En date du 29 avril, une vingtaine de résidences avaient été inondées et une dizaine seulement isolées. La Sûreté du Québec et la Régie incendie du Nord-Ouest des Laurentides étaient toujours sur place pour soutenir les premiers répondants. « Nous avons surtout eu peur vendredi, quand on nous a annoncé qu’on fermerait probablement les ponts sur les chemins du Village et du Lac-Beaven, mais finalement, l’eau a baissé au cours de la nuit », avance la mairesse Pascale Blais.

Huberdeau

Huberdeau aussi a commencé la semaine avec une situation sous contrôle, jusqu’à ce qu’une embâcle sur la rivière Rouge cède, dans la municipalité du même nom, le jeudi 25 avril. Le niveau de la rivière a alors beaucoup monté, pour ensuite redescendre et se stabiliser. Les rue du Fer-à-Cheval et de la Rivière dans le noyau villageois ainsi que les chemins Labelle et de la Rouge ont notamment dû être fermés.

Selon la mairesse Évelyne Charbonneau, le 26 avril, la situation était encore sous contrôle mais la hauteur de la rivière atteignait un seuil critique, avec un débit de 960 m3 d’eau/seconde. « Ça fait 30 ans que je suis à Huberdeau et je n’ai jamais vu ça », déclarait-elle. La situation s’était passablement améliorée trois jours plus tard.

Mont-Tremblant

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

  • Courriel

À ne pas manquer