L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
1 mai 2019

La mesure entre en vigueur le 21 juin

Mont-Tremblant rend son transport en commun gratuit de manière permanente

L’autobus sera dorénavant gratuit et tous temps à Mont-Tremblant. Le maire Luc Brisebois a fait l’annonce mercredi, au cœur du centre-ville.

Yves Rouleau , journaliste

Le maire Luc Brisebois au volant (pour une photo) d'un des autobus de la Ville de Mont-Tremblant, gratuit en tout temps à partir du 21 juin.
Le maire Luc Brisebois au volant (pour une photo) d'un des autobus de la Ville de Mont-Tremblant, gratuit en tout temps à partir du 21 juin.
© Photo L'information du Nord - Yves Rouleau

Le conseil municipal a pris cette décision pour favoriser l’employabilité et l’économie locale, bonifier l’offre touristique, favoriser les familles et les personnes âgées, tendre une main aux municipalités voisines et à la MRC et aussi  pour réduire l’empreinte écologique de la collectivité.

Le transport en commun à Mont-Tremblant représente une facture de 1,2 million$. La Ville de Mont-Tremblant en absorbera 400 000$ pour réaliser ses objectifs. La gratuité lui fait perdre 250 000$ en recettes des passages et 150 000$ du Programme d'aide au transport collectif des personnes et aux immobilisations en transport en commun.

« À partir du 21 juin, tous pourront prendre l’autobus autant qu’ils le voudront durant une journée et à coût nul », a clamé le maire Brisebois en présence de quelques dizaines de Tremblantois.

La Ville de Mont-Tremblant ajoute une touche. Il y aura un deuxième autobus en fonction à l’année plutôt qu’uniquement en période de pointe de l’été et de l’hiver. « Cette nouveauté augmentera la fréquence des passages et réduira le temps d’attente des usagers », a affirmé le directeur du Service des travaux publics de la Ville Robert Davis.

Ce dernier a ajouté que des arrêts d’autobus seront progressivement ajoutés à court terme.

À la Ville, on est convaincu que des résidants laisseront de côté l’automobile pour prendre l’autobus, ce qui réduirait l’émission de gaz à effet de serre. « Au moins 86 pour cent des émissions de la collectivité sont attribuables au transport par automobile. La gratuité de l’autobus sera un incitatif pour laisser de côté la voiture en solo et emprunter le transport en commun », a soutenu le directeur du Service de l’Environnement et du développement durable, Vincent Causse.

Le maire Luc Brisebois a associé la décision au recrutement de la main-d’œuvre à Mont-Tremblant, le problème de l’heure pour l’économie locale. « La Ville intervient où elle le peut sur cette question. La gratuité et la bonification du transport en commun sont un de nos appuis dans ce dossier », a-t-il indiqué.

Le maire voit également dans le geste de la Ville de Mont-Tremblant, une main tendue aux municipalités voisines, de même qu’à la MRC à travailler en collégialité dans la quête de main-d’œuvre et le développement économique. Il a dit imaginer un circuit de transport en commun gratuit qui pourrait s’étendre aux municipalités voisines. « Oublions nos chasses gardées et travaillons ensemble », a-t-il lancé.

 

(Voir la prochaine édition imprimée de L’Information du Nord pour d’autres détails de cette annonce)

Galerie de photos

    2009-10-31 16.48.41.jpg
  • 1/1
Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer