L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
7 mai 2019

Transport en commun gratuit: Mont-Tremblant rejoint une tendance en milieu touristique

Mont-Tremblant se met au diapason de l’industrie touristique internationale en offrant un service de transport en commun gratuit sur son territoire.

Yves Rouleau , journaliste

L’industrie touristique locale estime qu’elle tirera bénéfice de la gratuité du service d’autobus à Mont-Tremblant.
L’industrie touristique locale estime qu’elle tirera bénéfice de la gratuité du service d’autobus à Mont-Tremblant.
© L’information du Nord - Archives

À Whistler en Colombie-Britannique, au Mexique et en Europe, il existe des services de transport en commun gratuit au bénéfice de la population et des touristes, affirme Daniel Blier, le directeur général de Tourisme Mont-Tremblant.

Les entreprises touristiques (et commerciales) paieront les trois quarts de la note de cette gratuité, puisque le transport en commun est financé dans cette proportion par la taxe d'affaires, selon le directeur général. Néanmoins, l’industrie touristique reste gagnante: « Le gain excède de beaucoup le coût », lance le directeur général.

« Outre l’évidence de l’aspect environnemental et le rehaussement de l’attractivité de la Ville de Mont-Tremblant auprès de la main-d’œuvre, les trois millions de visiteurs auront également accès à un transit gratuit pour se déplacer entre les trois pôles de la Station, du centre-ville et du Village », réagissait Tourisme Mont-Tremblant sur sa page Facebook dans les instants qui ont suivi l’annonce.

Tourisme Mont-Tremblant se réjouit également pour les résidents locaux. « Tout le monde est favorisé. Il y aura une différence positive dans le budget des individus et des familles », mentionne-t-il.

Un des principaux défis de l’industrie touristique en ce moment est d’attirer de la main-d’œuvre, concède Daniel Blier. Or, les candidats à l’emploi font face à des contraintes de transport, doublées de la difficulté à trouver du logement de qualité bon marché à Mont-Tremblant. Un service de transport en commun gratuit qui s’étendrait aux municipalités limitrophes pourrait pallier le problème, indique-t-il.

« Le transport en commun gratuit, on le revendique depuis 2016 », conclut le directeur général.

L’information du Nord a également contacté à ce sujet la Chambre de commerce du Grand Mont-Tremblant. En date du 7 mai, elle n’avait pas retourné notre appel.

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer