L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
12 juin 2019

FORÊT: identifier, cueillir, cuisiner

Un guide d’identification du terroir sauvage

SANDRA MATHIEU - FORÊT c’est quatre ans de rédaction, 100 000 mots, des centaines de balades en forêt, des heures dans la cuisine et moult réflexions sur notre rapport à la terre. Coup de cœur Renaud Bray dès sa sortie en librairie en mai, l’ouvrage attendu a créé une onde d’engouement ici et ailleurs. Entretien avec l’auteure Ariane Paré-Le Gal de Gourmet sauvage, situé à Saint-Faustin-Lac-Carré. 

Pratique et poétique, le livre « FORÊT » est une bible des plantes comestibles du Québec qui contient plus de 100 références magnifiquement illustrées et autant d'inspirantes recettes pour apprêter les délices forestiers.
Pratique et poétique, le livre « FORÊT » est une bible des plantes comestibles du Québec qui contient plus de 100 références magnifiquement illustrées et autant d'inspirantes recettes pour apprêter les délices forestiers.
© Photo gracieuseté

« L’accueil du livre est largement au-dessus de nos attentes, lance d’entrée de jeu Ariane. Clairement, il répond à un besoin très fort de se reconnecter avec la nature et il ne rejoint pas que notre clientèle acquise, mais des gens de différents horizons et de toutes les générations. Probablement parce que c’est un livre hybride à trois volets avec une signature graphique sensible qu’on peut feuilleter sans modération. »

Lors d’un des lancements, Ariane confie qu’une dame est même arrivée en pleurant. La nutritionniste Hélène Laurendeau a parlé d’un « travail monastique » de la part de tous les collaborateurs à l’ouvrage. FORÊT c’est aussi tous ces savoirs anciens partagés, la tradition orale sur papier. On y trouve des « clés pour redécouvrir les trésors oubliés de ce formidable garde-manger que constitue notre terroir sauvage ».

Déjà après quelques semaines, le livre résonne fort et allume des étincelles. L’équipe reçoit d’innombrables messages de gens à la cueillette avec FORÊT, des enfants accroupis à scruter le sol, des grands heureux de leur première récolte de patates en chapelet, des urbains pris à rêvasser d'un peu de verdure dans leur salon.

« Ce n’est que le début et c’est un livre qui sera en constante évolution, ajoute l’auteure. Il permet d’ouvrir la discussion et est tout à fait en cohérence avec le développement à long terme de Gourmet sauvage axé sur l’éducation et la sensibilisation à la pérennité des ressources. »

À LIRE AUSSI: 

-Une nouvelle coopérative pour le terroir laurentien

-Les produits forestiers non ligneux « valorisent à la fois nos forêts et nos terres agricoles »

-Dans l’univers de Violon et Champignon

Gourmet sauvage

Gourmet sauvage, qui travaille depuis plus de 20 ans à faire rayonner la gastronomie boréale à travers la cueillette et la transformation de plantes sauvages comestibles, s’arrime maintenant au projet Sentiers des cimes et toute l’équipe travaille main dans la main avec des partenaires de feu pour offrir dès 2020 un lieu où l’éducation sera mis à l’avant-plan.

« L’engouement général et le fait de partager ce savoir à un plus grand nombre nous pousse à l’excellence et à la nouveauté dans notre recherche et développement », s’enthousiasme Ariane qui tient à souligner l’incroyable travail de son père Gérald qui a fondé l’entreprise.

À noter: en raison de travaux sur le site de Gourmet sauvage à Saint-Faustin-Lac-Carré, la saison 2019 des ateliers sera réduite et l’équipe sera de retour avec une programmation complète en 2020. À surveiller dans les prochains mois: le dévoilement du nouveau site Web et de l’image de marque de l’entreprise qui se refont une beauté.

Info: gourmetsauvage.ca 

Partager:

À ne pas manquer