L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
6 juin 2019

Maladie débilitante chronique des cervidés

La chasse ouverte aux cerfs sans bois

Un nouveau train de mesures est mis de l’avant afin de prévenir la propagation de la maladie débilitante chronique des cervidés (MDC) dans les zones de chasse 9 ouest et 10 est, situées dans la région.

Yves Rouleau , journaliste

Dès ce printemps, le MFFP a mis en place des mesures qui accompagnent celles de l’automne dernier. On indique que ces actions visent à maintenir une densité faible de la population de cerfs dans le secteur de la détection.
Dès ce printemps, le MFFP a mis en place des mesures qui accompagnent celles de l’automne dernier. On indique que ces actions visent à maintenir une densité faible de la population de cerfs dans le secteur de la détection.
© Photo L'information du Nord - archives

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) annonce que des permis de chasse aux cerfs sans bois, femelles et faons,  seront attribués dans les deux zones l’automne prochain. Le porte-parole aux relations médias au MFFP Sylvain Carrier a expliqué qu’on souhaitait maintenir de basses densités de cerfs.

Un branle-bas a été déclenché l’automne dernier lorsque des cas de MDC ont été détectés chez quatre cerfs rouges d’une ferme d’élevage des Laurentides.

Les chasseurs pratiquant la chasse exclusivement dans les 17 municipalités de la zone de surveillance rehaussée mise en place à la suite des cas de la détection de la MDC n’auront pas à s’inscrire au tirage au sort pour les permis de chasse aux cerfs sans bois. Les modalités permissives pour ces municipalités seront mises en place à l’automne et communiquées ultérieurement, indique le Ministère.

Parmi ces 17 municipalités, on compte celles d’Amherst, Arundel, Barkmere et Montcalm, dans notre région.

Séances d’information

Outre l’ouverture de la chasse à tous les segments de la population de cerfs, le Ministère permettra également l’utilisation de tous les engins de chasse pour la période du 24 septembre au 17 novembre. On précise que des séances d’information se tiendront éventuellement dans les régions concernées.

L’automne dernier, à la conclusion de la saison de chasse avec les mesures extraordinaires prises, le Ministère n’avait relevé aucun cas de la MDC chez les cerfs de Virginie ou les orignaux, les deux espèces présentes dans la région susceptibles de contracter cette maladie.

Le MFFP rappelle en outre que la maladie débilitante chronique des cervidés n’est pas considérée comme une maladie transmissible à l’humain. Néanmoins, le Ministère recommande de ne pas consommer ou utiliser les tissus d’un animal infecté.

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer