L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
10 juillet 2019

Recyclage: drôles d’objets au centre de triage

Du sabre de samouraï au panache en passant par un boa constricteur, les employés de Tricentris en ont vu passer des bizarreries dans les centres de triage. Parfois elles font rire, mais pas toujours.

Véronique Piché , Collaboration spéciale

Gants de boxe, coquillage et ampoule figurent parmi les « Les trésors du tri » retrouvés au recyclage chez Tricentris.
Gants de boxe, coquillage et ampoule figurent parmi les « Les trésors du tri » retrouvés au recyclage chez Tricentris.
© (Photo Facebook Tricentris)

« Tout ce qui met en danger la santé de nos travailleurs est à proscrire », explique le porte-parole de Tricentris Gregory Pratte en parlant de ces items que certains « croient » recyclables. Par exemple, les guirlandes de lumière se coincent dans l’équipement de triage, et cela blesse les employés. En plus, ce n’est pas recyclable. Tout objet long ne peut être mis au recyclage. Cela vaut aussi pour les boyaux d’arrosage, chaises de patio, chaînes, fils électriques, etc.

Un boa constricteur? Il était mort, raconte Gregory Pratte. L’employé qui l’a découvert a tout de même fait le saut. Avant de mettre quelque chose dans son bac de recyclage, il faut d’abord s’interroger : est-ce un emballage, un imprimé ou un contenant? Un bon indice, souligne le porte-parole, c’est si vous l’avez acheté en épicerie.

Le triage assiste à un incessant défilé d’objets, dont certains ne peuvent être recyclés. L’été, ce sont les sacs de chips, toiles de piscine (ou autres items en PVC), bonbonnes de gaz (à proscrire, car explosif) ou ustensiles de cuisine. L’automne, on sait que la chasse est commencée lorsqu’on voit passer des sabots de chevreuils ou une tête d’orignal. Le temps des Fêtes, lui, peut être joyeux pour les employés, lesquels trouvent chaque année de l’argent oublié dans des cartes de souhaits.

« Tricentris, c’est entre 10 et 15% de rejet, selon les saisons », dit Gregory Pratte. Et ce taux serait plus bas si on réduisait la présence d’objets non recyclables, tels les vêtements, couches souillées ou déchets médicaux.

Des questions sur la gestion des matières résiduelles? Visitez le site https://www.traindeviedurable.com/ de la MRC des Laurentides.

À LIRE AUSSI DANS NOTRE DOSSIER "DES ACTIONS POUR MIEUX RÉCUPÉRER":

Un casse-croûte s’est lancé dans le « zéro déchet »

MRC des Laurentides: 12 nouveaux sites pour la récupération du polystyrène

Partager:

Véronique Piché , Collaboration spéciale

  • Courriel

À ne pas manquer