L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
12 juillet 2019

Une formation en évaluation-estimation en bâtiment

Le Centre collégial de Mont-Tremblant offre un nouveau programme

Il sera possible dès cet automne de suivre une formation en évaluation-estimation en bâtiment au Centre collégial de Mont-Tremblant (CCMT).

Maxime Coursol

Le Centre collégial de Mont-Tremblant formera dès cet automne des estimateurs et des évaluateurs en bâtiment.
Le Centre collégial de Mont-Tremblant formera dès cet automne des estimateurs et des évaluateurs en bâtiment.
© Photo L'information du Nord - archives

Cette formation, qui débouchera sur une attestation d’études collégiales (AEC), est basée sur celle offerte au collège LaSalle de Montréal. Le Cégep de Saint-Jérôme, qui chapeaute le CCMT, a obtenu l’autorisation d’utiliser le programme de ce collège du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. « Ça fait plusieurs mois qu’on travaille là-dessus, confie Pierre-Luc Tremblay, coordonnateur du Service de la formation continue du Cégep de Saint-Jérôme. C’est à la demande de la MRC des Laurentides, qui vit une pénurie dans ce domaine, que nous avons finalement entrepris les démarches pour offrir cette formation chez nous. »

La MRC, appuyée par 14 autres vivant la même problématique, n’est cependant pas le seul employeur potentiel des futurs évaluateurs-estimateurs en bâtiment qui sortiront du CCMT. Outre le secteur public, les compagnies d’assurance, les institutions financières et les firmes de construction ont également des besoins criants, à travers la province. « Le taux de placement est très élevé, autour de 100% », confirme M. Tremblay.

Déjà le temps de s’inscrire

Les 1230 heures de cours menant à l’AEC seront dispensées suivant un horaire atypique. « Nous avons tenté d’offrir un horaire qui se concilie avec un emploi: ce sera trois soirs/semaine et tous les vendredis. Nous sommes allés avec la disponibilité des locaux aussi », précise M. Tremblay. La formation de la première cohorte commencera le 21 octobre 2019, pour se compléter le 10 avril 2021.

Une quinzaine d’étudiants sera nécessaire pour démarrer le programme. « On vise une clientèle plus professionnelle, qui est déjà entrée sur le marché du travail, ajoute le coordonnateur. Ça peut aussi bien être des courtiers immobiliers que des travailleurs de la construction, des vendeurs, des jeunes qui ont fait un DEP, mais qui ont envie de pousser leur formation plus loin. »

Il faut préciser que les étudiants doivent obligatoirement avoir une formation initiale. On ne peut pas terminer son Secondaire 5 en juin, puis entreprendre l’AEC en octobre. Selon la directive du ministère, il doit s’être écoulé au moins une année après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires pour être accepté. Tant l’arrêt complet des études qu’une autre formation, entreprise pendant cette année, sont acceptés toutefois.

La période de recrutement est déjà lancée, les gens intéressés peuvent s’inscrire en allant sur le site du Service régional d’admission du Montréal métropolitain (SRAM). Pour plus d’informations sur le programme: https://fcsei.cstj.qc.ca/programmes-detudes/attestations-detudes-collegiales-a-temps-plein/evaluateur-estimateur-en-batiment/le-programmeeec-10/

L’accent sur le tourisme

Outre cette AEC en évaluation-estimation en bâtiment, le CCMT est également en train de finir d’attacher toutes les ficelles pour offrir un programme de technique en gestion hôtelière. Ce programme, offert présentement par l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ), serait délocalisé vers le CCMT. « Il faut l’autorisation du ministère pour offrir de nouveaux programmes, précise Pierre-Luc Tremblay. Le projet est quand même bien avancé. » Il ajoute que d’autres formations touchant au secteur touristique pourraient s’ajouter à l’éventail des programmes du CCMT, étant donné la réalité de Mont-Tremblant.

Partager:

Maxime Coursol

  • Courriel

À ne pas manquer