L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
16 juillet 2019

Le magasin sera situé au centre-ville

La SQDC ouvrira une succursale à Mont-Tremblant

Un premier magasin de la Société québécoise du cannabis (SQDC) ouvrira ses portes cet automne à Mont-Tremblant. La succursale sera située au 1221 de la rue de Saint-Jovite, à l’emplacement de l’ancien bar-billard Au Diable au Vert.

Yves Rouleau , journaliste

La succursale de Mont-Tremblant de la SQDC prendra place au 1221 de la rue de Saint-Jovite, dans l’ancien emplacement du bar-billard Au Diable Au Vert
La succursale de Mont-Tremblant de la SQDC prendra place au 1221 de la rue de Saint-Jovite, dans l’ancien emplacement du bar-billard Au Diable Au Vert
© Photo L'information du Nord - Yves Rouleau

La SQDC en a fait l’annonce le 10 juillet en même temps qu’elle faisait part de la signature de six autres baux pour des exploitations d’affaires à Québec, Saint-Jérôme, Saint-Georges, Rivière-du-Loup, Shawinigan et Grande-Rivière. Le magasin le plus proche dans la région devrait ouvrir ses portes sous peu sur la rue Principale à Sainte-Agathe-des-Monts.

La succursale de Mont-Tremblant occupera une superficie de 2000 pieds carrés, ce qui comprend l’accueil et l’ère de vente, a indiqué le porte-parole, Fabrice Giguère.

La SQDC est déjà en processus d’embauche de la vingtaine d’employés du magasin de Mont-Tremblant. Les postes à combler sont ceux de directeur, de directeur adjoint et de conseillers.

L’ouverture est prévue avant la fin de l’automne, indique un communiqué de la SQDC. Le porte-parole de la Société a indiqué qu’il était impossible d’établir une date plus précise pour le moment.

Le magasin offrira à sa clientèle les 89 produits de l’inventaire à la SQDC. « Le problème d’approvisionnement de la SQDC n’est pas complètement résorbé, mais la situation s’est nettement améliorée », a mentionné M. Giguère.

Une suite logique au plan d’affaires

Le porte-parole a indiqué que le choix de Mont-Tremblant suivait le développement logique du plan d’affaires dans l’axe de livraison de la route 117. « Il y avait un trou de marché dans ce secteur et le magasin vise à fournir une offre », a mentionné M. Giguère.

« Le mandat de la SQDC est d’attirer les consommateurs du marché noir vers le marché légal en leur offrant un accès sécuritaire aux produits du cannabis sur l’ensemble du territoire québécois, selonle porte-parole

Selon Fabrice Giguère, le magasin de Mont-Tremblant se fixe l’objectif,  commun à toutes les succursales de la SQDC, de récupérer 30% des ventes du marché noir dès la première année « Dans l’espace de cinq ans, l’objectif de la SQDC est d’avoir récupéré 70% du marché noir », a-t-il ajouté.

Un nouveau commerce qui fait réagir

L’annonce de l’implantation de la Société québécoise du cannabis (SQDC) sur la rue de Saint-Jovite a suscité de nombreuses réactions.

Pour sa part, la mairesse suppléante de Mont-Tremblant Sylvie Vaillancourt (le maire Luc Brisebois est en vacances) a souligné que l’emplacement du magasin est conforme à la réglementation. « L’emplacement va également dans le sens de ce que nos citoyens et citoyennes ont demandé lors du sondage en 2018; autoriser la succursale dans une zone commerciale et éloignée des écoles et des garderies », a-t-elle mentionné.

Chambre de commerce

La Chambre de commerce du Grand Mont-Tremblant accueille pour sa part très favorablement l’arrivée de la SQDC. « La succursale sera située dans un secteur de la rue de Saint-Jovite, à l’ouest du pont, qui avait besoin d’achalandage. Le magasin vient également occuper un grand local commercial qui était vacant », a indiqué Annie Gosselin, qui relayait le point de vue du conseil d’administration de la CCGMT.

La création de vingt « bons emplois » du secteur public est un facteur positif non négligeable, a-t-elle ajouté. « C’est un incitatif à s’établir dans la région pour les personnes qui décrocheront les emplois », a-t-elle affirmé.

La CCGMT n’entretient pas de crainte d’une augmentation de la consommation à la suite de l’établissement de la succursale. Selon eux, le produit est déjà très présent à Mont-Tremblant. « L’avènement d’un magasin amènera de meilleures pratiques de consommation, plus sécuritaire. Il y a un contrôle de la clientèle avec recours aux pièces d’identité avec photo. Les magasins de la SQDC font de la vente responsable », a mentionné Mme Gosselin.

Le magasin ne sera pas situé à proximité des écoles ou de garderies, a par ailleurs mentionné la directrice générale de la Chambre de commerce, au sujet d’un aspect que le regroupement considérait comme important.

La population divisée

Par ailleurs, un affichage de l’annonce de la nouvelle succursale sur Facebook a provoqué, chez les lecteurs de L’information du Nord, des réactions partagées, le public demeurant divisé sur la question de la vente légale des produits du cannabis.

« Une très bonne chose pour les consommateurs et pour les gens qui souffrent de problèmes de santé chronique », a écrit Lise Pilon.

« Nous sommes dans un lieu touristique et c’est pas bon pour les affaires », a pour sa part soutenu Mark Malouin.

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer