L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
31 juillet 2019

Chez Métro

Des contenants réutilisables à l’épicerie

Les marchés d’alimentation Métro emboîtent le pas pour éviter le gaspillage et offrir de bons aliments tout en protégeant l’environnement. Depuis peu, les épiceries de la chaîne proposent aux clients d’utiliser leurs contenants de plastique et leurs sacs à glissière pour se procurer des aliments dans tous ses magasins.

Isabelle Houle , Collaboratrice

Dominic Potvin, propriétaire franchisé de l’épicerie Métro Mont-Tremblant, est convaincu que la pratique gagnera en popularité puisqu’elle permet de réduire la consommation d’emballages à usage unique.
Dominic Potvin, propriétaire franchisé de l’épicerie Métro Mont-Tremblant, est convaincu que la pratique gagnera en popularité puisqu’elle permet de réduire la consommation d’emballages à usage unique.
© (Photo L’information du Nord – Yves Rouleau)

Depuis le 22 avril, Métro Sainte-Agathe propose aux clients d’apporter leurs récipients lorsqu’ils achètent de la viande, des charcuteries, des mets cuisinés, du poisson et des pâtisseries. « Je dirais que pour le moment, la réponse n’est pas très grande. On voit que quelques clients par semaine qui viennent avec leurs plats. Tout de même, on est contents que les Métro soient des précurseurs en la matière! » indique le propriétaire Benoit Pépin.

Chez Métro Mont-Tremblant, c’est un peu le même son de cloche. « Notre approche est basée sur 4 piliers: les clients, la communauté, les employés et l’environnement. Pour la nouvelle approche, c’est un travail de longue haleine, mais les gens sont contents et nous félicitent. Je pense que d’ici un an, ça va être acquis », affirme Dominic Potvin, propriétaire franchisé.

Ainsi, si l’on veut contribuer à réduire l’emballage lorsqu’on achète des aliments, on doit apporter des plats refermables style Tupperware, ou alors des sacs à glissière style « Ziploc ». On ne peut utiliser contenants avec un nom de compagnie inscrit dessus, des contenants tachés ou souillés, brisés ou des contenants de verre.

Un geste à la fois

Chez Métro Sainte-Agathe, le taux de diversion des matières autres que les ventes (déchets) devrait être à 90% en 2020. « Actuellement nous sommes à 84% en utilisant tous les moyens mis à notre disposition pour éviter l'enfouissement », soutient Benoit Pépin.

Parmi ces moyens, on parle de ballot de carton, ballot mixte (carton ciré-plastique), de résidu alimentaire (compost), de gras et os et de trappe à graisse.

« Tous les moindres petits efforts pour recycler ou autre font partie de l'équation et l'atteinte des objectifs. Nous sommes constamment à la recherche de solutions durables avec nos partenaires et nos employés. Ce dossier nous tient à cœur et fait partie intégrante de nos priorités en tout temps. Nous consultons nos employés en continu pour trouver les meilleures pratiques possibles », poursuit-il. 

Il est important de mentionner que peu importe le magasin, les dirigeants et employés se réservent le droit de refuser tout plat souillé, taché, abîmé ou fissuré afin de ne pas être tenus responsables advenant une contamination croisée.

Partager:

Isabelle Houle , Collaboratrice

  • Courriel

À ne pas manquer