L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
5 août 2019

Les jeunes Tremblantois montrent du courage

Trois adolescents volent à la rescousse d’un couple accidenté

Trois adolescents alertes de Mont-Tremblant se sont courageusement portés à la rescousse d’un couple en danger à la suite d’un accident, le 23 juillet, au carrefour giratoire Vaillancourt de la route 117.

Yves Rouleau , journaliste

Les trois valeureux adolescents, de gauche à droite: Marie-Ange Desgagné, Loïck Marleau-Roy et Lesly-Lisa Desgagné.
Les trois valeureux adolescents, de gauche à droite: Marie-Ange Desgagné, Loïck Marleau-Roy et Lesly-Lisa Desgagné.
© (Photo L’information du Nord – Yves Rouleau )

Après avoir entendu de violents crissements de pneus et aperçu une automobile propulsée dans un fossé, Marie-Ange Desgagné, 15 ans, sa sœur aînée Lesly-Lisa Desgagné, 16 ans, et leur ami Loïck Marleau-Roy, 19 ans, n’ont pas hésité une seconde à voler au secours des blessés.

« Les policiers et les pompiers nous ont félicités de notre geste après coup », ont-ils relaté avec fierté.

Réaction instantanée

Le soleil commençait à se coucher derrière les montagnes en ce début de soirée paisible lorsque les trois braves, qui se trouvaient à la station-service Shell non loin, ont instinctivement porté leur attention vers le carrefour giratoire en entendant un violent coup de frein. Ébahis, ils ont vu l’auto projetée dans les airs après avoir heurté le terre-plein avant d’atterrir avec choc dans un fossé non loin.

Le trio n’a fait ni une ni deux et s’est dirigé vers les lieux de l’accident, Loïck arrêtant la circulation pendant que les autres couraient vers l’auto pour porter secours aux blessés, au même moment que d’autres témoins arrivaient sur les lieux. « Je n’avais pas eu peur de tomber sur une scène sanglante. Je n’avais qu’une idée en tête, voir comment je pourrais les secourir », a indiqué Marie-Ange.

« Le conducteur était conscient et on l’entendait s’inquiéter en anglais de l’état de santé de sa femme à ses côtés. Les deux étaient presque enveloppés dans les coussins gonflables. La dame à côté était vraiment sonnée. Elle semblait plus ou moins consciente », ont relaté les deux sœurs.

Marie-Ange a tout de suite composé le 9-1-1 pour demander calmement du secours qui est arrivé rapidement. En attendant, Lesly-Lisa entretenait la conversation avec les blessés puisqu’elle était la seule, parmi les premiers témoins de l’accident, à parler l’anglais.

« Je ne suis pas surprise de l’aplomb avec lequel elles ont réagi dans les circonstances. Ce sont des choses dont elles ont entendu parler souvent chez nous, probablement parce que mon père était pompier et on discutait souvent de ce genre de situation », a relaté la mère des deux jeunes filles, Véronique Bélanger.

Les pompiers de Mont-Tremblant ont extrait les blessés de l’automobile qui, en retombant sur les roues après être partie en vol plané, s’était enfoncée profondément dans la boue.

Une fière maman

C’est la mère des deux jeunes filles qui a alerté L’information du Nord au sujet des gestes courageux des trois jeunes. « On entend souvent parler en mal des adolescents. Je trouvais important de souligner qu’ils sont capables d’accomplir de bien belles choses », a-t-elle mentionné.

« On est vraiment fier de ce qu’on a fait. On ne s’est pas posé de questions avant de foncer au secours. Ça nous semblait la chose normale à faire », a expliqué Loïck.

C’est après coup que les trois jeunes braves ont encaissé la tension nerveuse des événements. « Pendant les événements, on est restés calmes. Mais par la suite, je tremblais. Je n’ai pas été capable de dormir durant la nuit. Je revoyais le fil des événements et je repensais à tout ça. Je songeais: c’est nous qui aurions pu nous trouver dans l’auto… », a mentionné Lesly-Lisa lors de sa rencontre avec L’information du Nord.

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer