L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
21 février 2020

Selon la députée Chantale Jeannotte

Le sentier de motoneige ouvrira l’hiver prochain

Le sentier de motoneige Saint-Faustin-Lac-Carré/Mont-Tremblant ouvrira comme prévu à l’hiver 2021, malgré les nombreux correctifs qui devront être apportés d’ici là, promet la députée de Labelle Chantale Jeannotte.

Yves Rouleau , journaliste

Le groupe de travail mis sur pied à l’automne pour régler les problèmes inhérents au sentier de motoneige continue de se réunir régulièrement.
Le groupe de travail mis sur pied à l’automne pour régler les problèmes inhérents au sentier de motoneige continue de se réunir régulièrement.
© Photo L'info du Nord - archives

Selon ce que rapportait le quotidien La Presse à la lumière des rapports d’inspection du ministère des Transports du Québec, obtenus par le biais de la Loi sur l’accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels, les problèmes relevés par les inspecteurs sont nombreux. « Érosion, accumulation d’eau, chutes et projection de neige lors du déneigement de la route 117…un mur de soutènement et de l’ensemencement ne respectant pas les normes du MTQ, une barrière de neige susceptible de nuire aux drainages de la route 117 ainsi que des clôtures manquantes ou non sécuritaires », sont relevés par La Presse qui se base sur les documents dont le journal a obtenu copie.

Mme Jeannotte a précisé que le Club de motoneige Diable et Rouge, chargé du projet, avait obtenu le rapport de déficience au mois de décembre. Une inspection supplémentaire du sentier sera effectuée au printemps prochain avant les travaux de correction.

La députée de Labelle a indiqué qu’elle était bien au fait de ce rapport et qu’elle en avait donné certaines indications aux médias, lors d’entrevues au mois de décembre.

C’est à ces problèmes que Mme Jeannotte faisait allusion en parlant « des raisons techniques et opérationnelles et aussi d’acceptabilité sociale » qui forçaient le report pour un an de l’ouverture du sentier de motoneige d’un peu moins de neuf kilomètres censé faire le pont pour les motoneigistes à la suite de l’interdiction de circulation sur le sentier du P’tit Train du Nord.

Selon la députée, les correctifs et les rapports d’inspection pourront être complétés à temps pour l’ouverture à l’hiver 2021. Elle n’a pas voulu chiffrer les coûts des travaux correctifs. « Je ne voudrais pas me commettre à avancer des chiffres », a-t-elle mentionné.

Le précédent gouvernement à blâmer

Mme Jeannotte a rejeté le blâme sur le précédent gouvernement libéral pour la situation actuelle, refusant par ailleurs de pointer du doigt le Club de motoneige Diable et Rouge qui était maître d’œuvre du projet. « Ce sont des bénévoles. Ils ont manqué de temps (pour construire le sentier) », a-t-elle soutenu.

Par contre, elle estime que le gouvernement libéral qui a donné le feu vert au projet a distribué l’argent sans suivi rigoureux. « Ç’a été mené tout croche. Maintenant, c’est notre gouvernement qui est pris avec cette patate chaude », a-t-elle lancé.

Faudra-t-il revoir la stratégie de remettre aux Clubs l’aménagement des sentiers de motoneige? « C’est de cette façon dont on procède dans la grande majorité des cas et ça fonctionne bien », a mentionné la députée de Labelle.

Elle précise que le Club de motoneige avait été accompagné dans le projet et qu’il y avait eu un suivi régulier effectué par le ministère des Transports.

 

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer