L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
26 février 2020

La Classique des Légendes 2020

La piste McCulloch accueille les légendes du ski

Ils viennent d’un peu partout au Canada et même des États-Unis, jeunes et moins jeunes, avec le feu de la compétition dans les yeux ou encore animé du désir de soutenir une bonne cause. C’est dans ce très large éventail que se retrouvent les quelque 250 participants de la septième Classique annuelle des Légendes, le 7 mars, à la piste McCulloch de la Station Mont Tremblant.

Yves Rouleau , journaliste

La Classique des légendes peut également s’avérer un exercice de style, comme en fait foi cette photo d’un skieur à capot de fourrure prise en 2015.
La Classique des légendes peut également s’avérer un exercice de style, comme en fait foi cette photo d’un skieur à capot de fourrure prise en 2015.
© Photo gracieuseté

Cet événement est organisé par le Temple de la renommée du ski canadien et Musée, en collaboration avec la Station Mont Tremblant et le Club de ski Mont Tremblant. Tous les bénéfices, provenant essentiellement des frais d’inscription, sont versés à l’organisme qui souhaite éventuellement établir ses installations physiques à Mont-Tremblant.

La porte-parole de l’événement Jane Chisholm souligne que la compétition amicale est un slalom géant pour les skieurs de tous les calibres. « Les participants approchent l’événement de différente manière. Certains conservent un esprit très compétitif. La plupart s’inscrivent pour s’amuser tout en aider une bonne cause », explique-t-elle.

Les participants sont divisés en trois principales catégories d’âge : les juniors de 7 à 17 ans, les adultes de 18 à 59 ans, les légendes de 60 à 85 ans. Au plan purement sportif, l’enjeu est la Coupe André Charron, remise au participant qui aura enregistré le meilleur temps de la journée, peu importe l’âge.

« La catégorie d’âge la plus élevée était des 60 à 85 ans, mais cette année on aura au moins deux skieurs de 90 ans. Il va peut-être falloir créer une nouvelle catégorie éventuellement. C’est extraordinaire de voir les gens pratiquer le ski à un âge de plus en plus avancé » mentionne-t-elle.

Mme Chisholm souligne qu’on peut obtenir plus d’information sur l’événement ou s’inscrire au www.skimuseum.ca

Le projet progresse

D’autre part, la porte-parole du Temple de la renommée du ski canadien et Musée explique que l’organisme progresse vers son objectif de se doter d’installations physiques à Mont-Tremblant, sept ans après qu’un comité de promotion a remporté un appel de candidatures pour l’accueillir.

« Notre conseil d’administration effectuera toutes les annonces au moment venu», souligne Mme Chisholm.

La porte-parole fait écho aux propos du président du conseil d’administration Stephen Finestone. Dans un message publié sur le site Internet du Temple de la renommée du ski canadien et Musée, ce dernier indique que le projet d’installations physique à Mont-Tremblant est plus près que jamais d’une concrétisation. « Nous avons déjà de généreux partisans du secteur privé. Nous attendons des nouvelles du soutien financier des partenaires du secteur public au fédéral, provincial ou municipal », mentionne M. Finestone.

Il précise que l’expérience offerte dans le site physique de Mont-Tremblant comprendra « un espace d’exposition soulignant l’appréciation et l’importance du ski et de la planche à neige ». Il poursuit en mentionnant que les visiteurs pourront y vivre des expériences virtuelles pour découvrir la joie et la passion de glisser sur la neige.

Les lieux feront de l’éducation et la promotion du sport pratiqué à un haut niveau ainsi que leurs athlètes d’élite. « Il y aura un cinéma pour partager, présenter et immerger les visiteurs dans notre culture et notre mode de vie, un lieu de rassemblement pour partager et organiser des célébrations et des événements spéciaux », explique-t-il.

 

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer