L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
5 février 2020

Signature d’une entente de 20 ans

L’aménagement du Sentier des Cimes commencera au printemps

La MRC des Laurentides s’est liée par bail pour 20 ans à la firme allemande Erlebnis Akademie AG (EAK) en vue du lancement du projet Sentier des Cimes, à Saint-Faustin-Lac-Carré. L’entente, qui donneraune deuxième vie à l’ancienne pisciculture, a été ratifiée par les représentants des deux parties le 26 janvier.

Yves Rouleau , journaliste

Le Sentier des Cimes fait partie d’un projet intégré d’améliorations des lieux pour la mise en valeur et la réfection du site, indique la MRC des Laurentides. Une illustration préliminaire, faite par l'entreprise locale PLA architectes Inc., donne un premier coup d'oeil du  futur bâtiment principal site.
Le Sentier des Cimes fait partie d’un projet intégré d’améliorations des lieux pour la mise en valeur et la réfection du site, indique la MRC des Laurentides. Une illustration préliminaire, faite par l'entreprise locale PLA architectes Inc., donne un premier coup d'oeil du futur bâtiment principal site.
© (Illustration PLA architectes Inc.)

La MRC des Laurentides s’est liée par bail pour 20 ans à la firme allemande Erlebnis Akademie AG (EAK) en vue du lancement du projet Sentier des Cimes, à Saint-Faustin-Lac-Carré. L’entente, qui donnera une deuxième vie à l’ancienne pisciculture, a été ratifiée par les représentants des deux parties le 26 janvier.

Le projet d’une promenade « dans les cimes des arbres » surplombée d’une tour d’observation de 40 mètres sur le site de l’ancienne Pisciculture devrait se mettre en branle dès le printemps. L’ouverture devrait avoir lieu à l’été 2021.

EAK qui se spécialise dans ce genre de projet de promenade et tour, puisqu’elle compte neuf sites semblables en Europe, en sera toutefois à sa première mouture en Amérique du Nord. L’entreprise allemande présente son projet comme une attraction touristique, mais qui comporte une plate-forme d’éducation environnementale. On parle notamment d’un « complément à l’éventail d’attractions offertes dans la région et à prix raisonnable ».

Le volet d’éducation environnemental n’est pas détaillé pour le moment. En guise de précision, la MRC des Laurentides explique dans un communiqué de presse que le bâtiment principal et la promenade dans les arbres auront un volet éducatif et expérimental basé sur l’histoire du site.

Le bâtiment principal du site, qui a d’abord été le quartier général de la Pisciculture, ainsi que les infrastructures feront en outre l’objet de travaux de rénovation, aux frais de la MRC des Laurentides, une des conditions de la signature de l’entente, précise la municipalité régionale.

Ce bâtiment principal sera partie intégrante du volet éducatif du projet. Un restaurant et une boutique de souvenirs se grefferont à l’ensemble, ajoute-t-on.

Retombées économiques

Du côté de la MRC des Laurentides, on table sur les retombées économiques engendrées par l’attrait du projet, dont on estime qu’il sera à coup sûr rentable. Dans le communiqué de presse, la MRC des Laurentides s’avance à projeter que d’autres projets s’y intégreront et d’autres phases qui seront annoncées au fil du temps seront développées.

La municipalité de Saint-Faustin-Lac-Carré, où se trouve la Pisciculture, effectuera par ailleurs des travaux dont les coûts s’élèvent à 2,1 millions de dollars pour améliorer les accès routiers.

« Nous avons établi un lien de confiance avec l’entreprise EAK, qui a déjà fait ses preuves avec des projets similaires en Europe », a indiqué le préfet du conseil des maires de la MRC des Laurentides, Marc L’Heureux.

« Avec son souci de l’environnement ainsi que l’expertise en construction de la compagnie, le respect et la préservation du site sur le plan patrimonial sont assurés », a-t-il soutenu.

Pour sa part, le président et directeur général d’EAK Sentiers des Cimes Bernd BayerKöhler s’est montré enthousiaste à l’idée d’un premier projet en Amérique du Nord pour l’entreprise. « Nous continuerons de travailler en étroite collaboration avec la MRC afin que ce projet se réalise dans les délais prévus », a-t-il mentionné.

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer