L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
25 mars 2020

La Ferme et le marché-bistro aux petits oignons en mode résilience

L'agriculture au temps du coronavirus

Alors que plusieurs de leurs clients sont en quarantaine à la maison, la Ferme et le marché-bistro aux petits oignons, à Mont-Tremblant, s’adaptent à la vitesse grand V. Livraisons à domicile, mesures exceptionnelles d'hygiène et salubrité et création d’un groupe Facebook de solidarité figurent parmi les mesures spéciales mises en place. « La meilleure solution reste l'entraide au sein de notre communauté », indique l’entreprise locale.

Aux petits oignons a mis sur pied un groupe Facebook pour permettre aux gens de demander ou d'offrir de l'aide pour faire l'épicerie ou récupérer des paniers de légumes (pour les abonnés à leurs paniers bio solidaires).
Aux petits oignons a mis sur pied un groupe Facebook pour permettre aux gens de demander ou d'offrir de l'aide pour faire l'épicerie ou récupérer des paniers de légumes (pour les abonnés à leurs paniers bio solidaires).
© (Photo L'info du Nord - Archives)

« La crise de la COVID-19 virus nous a tous pris un peu par surprise. Travaillant dans un secteur essentiel, celui de la production agricole tout comme celui de la distribution alimentaire, nous avons dû nous adapter rapidement pour participer à l'effort collectif de prévention et continuer à poursuivre notre mission », indique la fermière Véronique Bouchard.

« Prendre soin de notre communauté locale, "traiter aux petits oignons", est littéralement au cœur de notre mission d'entreprise. Nous avons réalisé rapidement que plusieurs de nos clients seraient en quarantaine à la maison et qu'il serait difficile pour eux de continuer à faire leur épicerie à notre marché-bistro fermier. C'est pourquoi nous avons mis en place très rapidement un service de commandes téléphoniques et de livraisons à domicile dans un rayon de 15 km de Mont-Tremblant. Nous encourageons aussi les gens à offrir leur aide à leurs proches, leurs voisins, pour les aider à s'approvisionner s'ils sont confinés à la maison. »

Mettre les bouchées doubles

À la ferme, même si l'OMS considère que le risque de transmission de la COVID-19 par les aliments est faible, un protocole très sévère de lavage systématique des mains et de désinfection régulière de toutes les surfaces en contact avec les légumes et les mains a été mis en place. « Nous avons dû adapter aussi notre fonctionnement pour la distribution de nos paniers bio et envoyer des directives spéciales à nos abonnés. Au marché-bistro, nous avons mis à disposition de la clientèle un lavabo et des distributeurs de désinfectant pour les mains », indique Véronique Bouchard.

« Parallèlement à tout ça, la nouvelle production 2020 est déjà bien avancée avec les serres et la pépinière qui se remplissent tranquillement et avec la gestion des approvisionnements en intrants et des abonnements de paniers bio solidaires, etc. La gestion de cette situation exceptionnelle autour du COVID-19 représente un surplus de travail et mobilise activement notre équipe qui doit mettre les bouchées doubles en ce moment », ajoute-t-elle.

En ce temps de crise, l’entreprise est fière de pouvoir contribuer à la sécurité alimentaire et à la santé de la communauté. « Nous sommes aussi touchés de constater la solidarité au sein de notre communauté, une valeur qui est également au cœur de notre mission. Espérons que cette expérience de mobilisation collective nous inspirera à continuer dans cette voie pour faire face aux défis environnementaux et climatiques afin de bâtir des communautés agroalimentaires solidaires et résilientes. La situation actuelle nous le démontre: nous avons le pouvoir d'agir, il suffit d'être solidaire! »

Groupe Facebook « communauté solidaire aux petits oignons »

Aux petits oignons a mis sur pied un groupe Facebook pour permettre aux gens de demander ou d'offrir de l'aide pour faire l'épicerie ou récupérer des paniers de légumes (pour les abonnés à leurs paniers bio solidaires). « Nous sommes aussi ouverts à toute autre suggestion d'initiatives de solidarité au sein de notre communauté. Il est important d'aider les gens en confinement afin d'éviter qu'ils n'aient à sortir, les aider à rester en santé et contribuer tous ensemble à cet effort collectif de prévention », mentionnent-ils.

Partager:

À ne pas manquer