L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
25 mars 2020

Pandémie de COVID-19

Trop de visiteurs dans la région malgré les consignes de Québec

Malgré les consignes du gouvernement québécois d’éviter les déplacements entre les régions, le printemps qui s’est pointé le bout du nez semble faire oublier à certain que l’urgence sanitaire est déclarée dans la province et que tous les citoyens sont invités à rester à la maison.

Marilou Séguin

Val-David le week-end dernier alors que Québec demandait aux citoyens de rester à la maison.
Val-David le week-end dernier alors que Québec demandait aux citoyens de rester à la maison.
© (Photo Simon de Montigny)

« Le week-end qui vient de s’écouler fut particulièrement éprouvant pour notre communauté. Malgré les directives gouvernementales, plusieurs visiteurs ont souhaité profiter des attraits des Laurentides sous les rayons de soleil printaniers. Résultat: le village s’est retrouvé bondé, augmentant du même coup le niveau d’anxiété de plusieurs citoyens, dont les plus vulnérables d’entre nous », a déploré la Municipalité de Val-David dans un communiqué émis le 23 mars.

Les directives du gouvernement du Québec sont pourtant parfaitement claires: les voyages interrégionaux sont à proscrire. Malgré tout, une rapide recherche, notamment sur le populaire site de location Airbnb, permet de repérer des dizaines d’hébergements disponibles pour location dans la région.

« Même si je sais très bien que certains visiteurs n’enfreignent pas cette consigne de façon malintentionnée, c’est l’effet multiplicateur du nombre qui pose problème. Nous ne sommes malheureusement plus en mesure en ce moment d’accueillir tous ces visiteurs adéquatement, et surtout, en toute sécurité. Je vous demande avec une profonde tristesse de bien vouloir obtempérer aux appels du gouvernement en restant à la maison », a déclaré la mairesse Kathy Poulin.

Inquiétudes à Mont-Tremblant

De nombreux citoyens et commerçants de Mont-Tremblant ont contacté le journal pour partager leurs inquiétudes face à l’afflux de visiteurs durant la fin de semaine du 20 au 22 mars. Les critiques visent aussi les gens de la région qui ne respectent pas les mesures de prévention.

« J’aimerais, dans une journée, ne pas revoir 2 ou 3 fois la même personne venir faire son épicerie, des groupes de 5 ou 6 personnes, des familles entières, des ados, des personnes de 70 ans et plus, des touristes, des gens de Montréal ou de l’Ontario pendant la fin de semaine…. Ce n’est pas les vacances, c’est une crise sanitaire mondiale et le Québec n’est pas meilleur ou plus fort que les autres », s’indigne un gestionnaire du milieu de l’alimentation.

Dans un communiqué émis le 24 mars, annonçant la fermeture des sentiers sur son territoire, la Ville de Mont-Tremblant rappelle aux visiteurs et villégiateurs les directives émises par le gouvernement du Québec, soit d’éviter les déplacements non essentiels d’une région à l’autre.

La Ville de Barkmere s’est aussi adressée aux villégiateurs dans un mémo du maire envoyé en début de semaine. « Les villégiateurs qui vivent à Montréal ou Ottawa font partie de communautés plus grandes où le risque de contagion est également plus grand. Si vous venez à votre résidence secondaire à Barkmere, évitez les contacts avec notre population locale. Profitez de notre beau paysage de fin d’hiver, des premiers signes du printemps, des activités extérieures, mais gardez vos distances de vos voisins », écrit le maire Luc Trépanier.

Réunions de parenté ou d’amis: la pire chose à faire

Avec un bilan ayant franchi le cap des 1000 cas confirmés de COVID-19 au Québec, François Legault a tenu à répéter le 24 mars les consignes de base importantes. Toutes les personnes qui ne donnent pas de services essentiels doivent rester à la maison.

« Bien sûr, il faut continuer de faire des marches à l’extérieur, d’aller chercher de la nourriture et d’aider nos aînés à faire leur épicerie. En tout temps, il faut respecter les règles de distanciation sociale, soit rester à deux mètres des autres personnes », martèle M. Legault.

Ce qu’il ne faut surtout pas faire, ce sont des réunions de parenté ou d’amis. « Les soupers avec le beau-frère, les grands-parents ou les amis, c’est la pire chose à faire », a insisté le premier ministre mardi.

Chalets et Airbnb

Si la liste des services et activités prioritaires diffusée le 23 mars par Québec inclus les hôtels, les résidences de tourisme, tels les Airbnb, n’y figurent pas nous confirme Québec.

« Les entreprises œuvrant dans les services non essentiels peuvent maintenir un niveau d’opérations minimum afin d’assurer la reprise de leurs activités, le 14 avril, en tenant compte des directives de la santé publique. On peut penser notamment au télétravail et commerce en ligne, permis en tout temps pour toutes les entreprises », indique au journal Ewan Sauve, attaché de presse de François Legault.

« Cela dit, je vous le rappelle: nous avons, sur recommandation de la Direction de la santé publique, demandé aux Québécois de cesser tout déplacement à l’extérieur du Québec, et même entre les régions du Québec, afin de ne pas contribuer à la propagation de la COVID-19. Nous demandons la collaboration de tous les Québécois et les prions à demeurer chez eux », ajoute-t-il.

Partager:

Marilou Séguin

  • Courriel

À ne pas manquer