L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
28 novembre 2018

Jasey-Jay Anderson au-delà des médailles

Lorsqu’il regarde le Mur de la renommée de Tremblant où il figure avec 18 autres athlètes de la montagne, Jasey-Jay Anderson voit plus que des Jeux olympiques ou des podiums. « Plus que les résultats, j’aime les histoires », confie le grand snowboardeur.

Marilou Séguin

Le moment qui suivra le grand Jasey-Jay Anderson toute sa vie est sa victoire aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010 lorsqu’il a remporté la médaille d’or.
Le moment qui suivra le grand Jasey-Jay Anderson toute sa vie est sa victoire aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010 lorsqu’il a remporté la médaille d’or.
© Photo L'information du Nord

Sur le tableau, Jasey-Jay figure à côté de Brett Carpentier, un ami, un grand nom du snowboard, qui l’a initié à la planche. Mais derrière les légendes du ski et du snowboard qui trônent désormais dans le chalet principal, l’athlète tremblantois voit des récits d’humains qui ont persévéré et donné le meilleur d’eux-mêmes.

« Derrière ces visages il y a des histoires de succès et d’échecs. Des histoires qui vont plus loin que des médailles », raconte-t-il. Pour lui, le sport est une série de défis à surmonter.

Sagesse et résilience

Jasey-Jay Anderson a réécrit l’histoire à PyeongChang 2018 en devenant le premier athlète canadien à participer à six Jeux olympiques d’hiver.

En plus de la persévérance et de la détermination, apprendre à gérer la défaite est essentiel au succès selon lui. Il donne l’exemple des Jeux de Nagano, en 1998, alors qu’il menait après la première descente de slalom géant. Lorsque des nuages et de la brume ont envahi graduellement le parcours, les choses se sont corsées au détriment de presque tous les concurrents, dont Jasey-Jay, qui a terminé au 16e rang.

« J’ai appris à accepter la responsabilité d’une circonstance hors de notre contrôle. En assumant ça, tu peux passer d’une étape à l’autre avec beaucoup plus de sagesse », explique l’athlète.

Signé Jasey-Jay

Passionné par son sport, Jasey-Jay partage maintenant son temps entre la compétition et la fabrication de snowboards et de skis. Lors des Championnats du monde de 2017, il a démontré qu’il était encore l’un des meilleurs au monde avec une 7e place en slalom géant parallèle, le meilleur résultat canadien en snowboard alpin indique l’Équipe olympique canadienne.

« Toute ma carrière ce qui m’a retenu c’est l’équipement », explique l’athlète, qui après huit ans de développement a enfin mis le doigt sur les paramètres affectant la vitesse qu’il recherchait. « C’est ce qui me permet de poursuivre la compétition », dit-il.

À LIRE AUSSI: Tremblant a son Mur de la renommée

Partager:

Marilou Séguin

  • Courriel

À ne pas manquer