L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
6 septembre 2019

Pour contrer la maladie des cervidés

Le Ministère rappelle les « mesures spéciales nécessaires »

Réitérant l’importance de réduire les risques de propagation de la Maladie débilitante des cervidés, le ministère de la Faune a rappelé, le 30 août, les mesures spéciales décrétées pour une période de chasse aux cerfs de Virginie du 21 septembre au 17 novembre.

Yves Rouleau , journaliste

Le cerf de Virginie fera l’objet d’une chasse permissive dans le sillage de la détection de cas de la maladie débilitante chronique des cervidés chez des cerfs rouges d’élevage des Basses-Laurentides .
Le cerf de Virginie fera l’objet d’une chasse permissive dans le sillage de la détection de cas de la maladie débilitante chronique des cervidés chez des cerfs rouges d’élevage des Basses-Laurentides .
© Photo Unsplash

Le ministère des Forêts, de la Faune et de Parcs a précisé que les mesures spéciales touchaient 17 municipalités des Laurentides dans une zone de surveillance rehaussée (ZSR) englobant les zones de chasse 8 nord, 9 ouest et 10 est. Plus précisément, les municipalités d’Amherst, Huberdeau, Arundel, Barkmere, Montcalm et Boileau sont touchées sur le territoire desservi par L’information du Nord.

La chasse est exceptionnellement permise pour tous les segments de la population de cerfs de Virginie, c’est-à-dire mâles, femelles et faons, durant toute la période de chasse.

Cette chasse peut être effectuée avec tous les engins et le port du dossard est obligatoire durant toute la période de chasse dans la ZSR. L’obligation du port du dossard s’étend par ailleurs aux chasseurs de l’ours noir et d’orignaux et leurs accompagnateurs pendant la période de chasse à l’arc et à l’arbalète.

Le Ministère indique par ailleurs qu’il procédera à l’analyse d’un maximum d’échantillons de cerfs abattus dans la ZSR. Des prélèvements d’échantillons seront effectués aux stations d’enregistrement desservant la ZSR.

À l’extérieur de la ZSR, le Ministère indique qu’il procédera à des analyses en vertu d’un partenariat avec certaines boucheries. Dans ces zones à l’extérieur, il n’y a pas, par ailleurs, de modifications aux modalités de chasse habituellement prévues.

Le Ministère invite de plus tous chasseurs ou toute autre personne qui voudrait connaître les fins détails concernant cette chasse spéciale de visiter son site Internet officiel.

Enfin, le MFFP soutient qu’il s’assurera que les agents de protection de la faune sont plus présents sur le territoire touché par les modalités de chasse plus permissives. De plus, on rappelle que l’autorisation du propriétaire est toujours obligatoire pour chasser sur un terrain privé.

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer