L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
27 décembre 2018

Benoît Piché: la motoneige dans le sang

Prix des bénévoles de la motoneige

Benoît Piché s’est avancé calmement sur le parquet de l’Assemblée nationale et a accepté, des mains du ministre des Transports François Bonnardel, un trophée Prix de reconnaissance pour les bénévoles de la motoneige, le 13 décembre à Québec.

Yves Rouleau , journaliste

Cette surfaceuse n’a pas de secrets pour Benoît Piché, c’est aux commandes de celle-ci qu’il s’emploie à préparer les sentiers. Notons, toutefois, que cette tâche lui est rétribuée depuis quelques années. Son implication bénévole est autre au sein du club.
Cette surfaceuse n’a pas de secrets pour Benoît Piché, c’est aux commandes de celle-ci qu’il s’emploie à préparer les sentiers. Notons, toutefois, que cette tâche lui est rétribuée depuis quelques années. Son implication bénévole est autre au sein du club.
© Photo L’information du Nord – Yves Rouleau

« C’est certain que c’était impressionnant. Il y avait bien une centaine de personnes au moins dans l’enceinte », a mentionné le résidant de Brébeuf qui comptait parmi les 15 bénévoles de la motoneige ainsi honorés. Autant de bénévoles de la randonnée VTT, recevaient le même hommage lors de cette cérémonie des Prix de reconnaissance des bénévoles en matière de véhicules hors route.

Pour Benoît Piché, c’est un honneur qui couronne quelque 40 ans d’engagement dans le monde de la motoneige. « J’avais pas plus de 16 ans quand j’ai commencé à m’occuper des pistes avec mon père (le regretté François Piché) au Club de motoneige de Brébeuf », souligne-t-il.

Chez les Piché, on a la motoneige dans le sang, mentionne le vice-président du Club de motoneige Diable et Rouge. Le paternel François Piché était l’un des membres fondateurs du Club de motoneige de Brébeuf. Son frère Alain est directeur et sa fille Audrey est secrétaire-trésorière, au Club de motoneige Diable et Rouge.

Précisons que le Prix reconnaissance des bénévoles en matière de véhicules hors routes vise à reconnaître le travail des bénévoles qui se sont démarqués par leur engagement au sein de leur communauté et par leurs actions qui, menées au sein d’un club ou d’une fédération, ont eu une portée locale ou régionale.

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer