L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
20 mars 2019

100 jours de patin pour les Tremblantois

Bien que l’hiver ait été rude pour plusieurs, il y a certains avantages à avoir eu une saison froide plus longue que de coutume. Les amateurs de sports ont pu profiter des patinoires extérieures de Mont-Tremblant pendant 100 jours cette année: un record.

Maxime Coursol

La patinoire du parc Daniel-Lauzon était ouverte pour son 102e jour de la saison hivernale le 20 mars, jour de l’équinoxe de printemps. Hélas, personne ne l’utilisait alors.
La patinoire du parc Daniel-Lauzon était ouverte pour son 102e jour de la saison hivernale le 20 mars, jour de l’équinoxe de printemps. Hélas, personne ne l’utilisait alors.
© L’information du Nord – Maxime Coursol

En moyenne, les patinoires sont ouvertes environ 80 jours à Mont-Tremblant, durant toute la saison hivernale. En 2018-2019, on a cependant atteint le chiffre symbolique de 100 jours, le 18 mars. Selon Jean-Benoît Crosnier, chef de division, parcs, espaces verts et édifices municipaux à la Ville de Mont-Tremblant, « c’est la première fois en 20 ans qu’on voit ça. »

« Nous avons profité d’un début de saison très tôt, ce qui a aidé, confie-t-il. En général, on vise Noël pour ouvrir les patinoires. Cette année, nous les avons ouvertes le 9 décembre, car le temps était propice à ça! »

De plus, l’hiver a été moins ensoleillé que d’habitude, ce qui a joué en faveur d’un plus grand nombre de jours ouverts. « Souvent, la lumière reflète sur les bandes de la patinoire et ça fait fondre la glace. On a moins eu ce problème cette année », affirme M. Crosnier.

Aussi bien pour la patinoire du parc Daniel-Lauzon dans le secteur Village que pour celle près de l’aréna dans le centre-ville, l’achalandage a cependant été en dents de scie. On a vu un grand usage des glaces disponibles dans le temps des Fêtes et lors de la semaine de relâche, mais depuis, les citoyens semblent les déserter. L’arrivée du printemps, ce 20 mars, met également en perspective le fait que sous peu, on tournera le dos à la saison froide.

Cela dit, il n’est pas question pour la Ville de cesser l’entretien des patinoires parce que l’hiver est terminé. « On laisse la glace ouverte tant que ça s’y prête. On verra jusqu’à combien de jours on peut se rendre », conclut Jean-Benoît Crosnier.

Partager:

Maxime Coursol

  • Courriel

À ne pas manquer