L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
9 novembre 2018

Des œuvres exposées jusqu’au 18 novembre

Des proches-aidants à cœur ouvert à la salle Alphonse-Desjardins

Ça m’a libéré. Je n’aurais pas été capable de passer à travers cette expérience sans ce processus créatif. Maintenant, je vois ce qui me dérange et je suis capable de prendre du recul. » C’est ainsi que s’exprime Johanne Blanchette, l’une des proches aidantes dont les œuvres font partie de l’exposition Vue de l’intérieur à la salle Alphonse-Desjardins de Mont-Tremblant jusqu’au 18 novembre.

Yves Rouleau , journaliste

Annie Bilodeau souhaitait voir les œuvres des participants à ses ateliers de soutien mises en lumière.
Annie Bilodeau souhaitait voir les œuvres des participants à ses ateliers de soutien mises en lumière.
© Photo L'information du Nord - Yves Rouleau

Il faut savoir que cette exposition regroupe une vingtaine de créations réalisées par des proches aidants de la MRC des Laurentides, mais aussi qu’aucun d’entre eux n’est un artiste professionnel. Dans le cas de Mme Blanchette, elle se reconnaît un goût pour le dessin, sans plus.

Du côté de la Ville de Mont-Tremblant, on a accepté d’accueillir cette exposition proposée par l’artiste, psychoéducatrice et érudite en relation d’aide par le biais de l’art, Annie Bilodeau. L’événement s’insérait parfaitement dans le contexte actuel et futur de la proche aidance, présente partout autour de nous. De plus, la Semaine nationale des proches aidants bat son plein (du 4 au 10 novembre).

Il ne faut pas se méprendre, l’exposition vaut son pesant d’or au plan artistique. En tout cas, pour le profane qu’est l’auteur de ces lignes, les œuvres sont belles et touchantes, pour peu qu’on se laisse glisser dans le contexte. L’idée d’accompagner les œuvres d’un texte complémentaire rehausse encore davantage l’impression d’une incursion dans la profondeur des émotions.

Personnel et émotif

Annie Bilodeau a eu l’idée de cette exposition. Impressionnée par la beauté et l’acuité des œuvres des participants à ses ateliers, elle a assez rapidement voulu que les gens les voient.

« Je leur ai présenté l’idée tranquillement sachant que j’allais leur demander quelque chose de très personnel et émotif. Mais je ne pouvais me résigner à la pensée que quelque chose d’aussi extraordinaire reste dans l’ombre. Pour moi, il fallait que ce soit mis en lumière », dit-elle.

Pour sa part, Johanne Blanchette n’a pas été difficile à convaincre. « La création, c’est le dénouement qui m’a libéré. Sans elle, je n’aurais pu passer à travers mon expérience de proche aidante. Maintenant, je vois ce qui me dérange et je suis capable de prendre du recul », explique-t-elle.

« Puis, c’est tellement beau quand on sort quelque chose qui est en nous. Moi, j’ai découvert que je n’avais pas compris que j’aimais autant mes parents. J’ai guéri plein de choses avec eux avant qu’ils ne soient plus là », mentionne-t-elle.

Vue de l’intérieur se tient à la salle Alphonse-Desjardins de Mont-Tremblant jusqu’au 18 novembre. On peut y apprécier une vingtaine d’œuvres réalisées par 15 proches aidants des ateliers de soutien d’Annie Bilodeau avec le Centre d’Action Bénévole Laurentides.

 

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer