L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
6 novembre 2019

Sylvie Savoie et Denise Pelletier

Leur cri de l’âme devient un livre

La rencontre de deux femmes de La Conception éprouvées par la maladie a produit une réflexion profonde puis, huit ans plus tard, le livre Le cri de l’âme.

Yves Rouleau , journaliste

Outre leur passion commune pour l’art, Sylvie A. Savoie et Denise Pelletier ont toutes deux souffert de maladies graves qui les a amenées à livrer une intense lutte. Elles ont guéri puis remonté à la surface avant de faire connaissance. Au fil des confidences, elles ont appris qu’elles avaient toutes deux couché sur papier le récit de leurs épreuves vécues et leur découverte d’un nouveau bonheur.

« On a mis huit ans avant de publier nos récits », a indiqué Denise Pelletier, qui a souffert les affres d’une dépression. Aujourd’hui, la vie lui sourit de nouveau. Elle est propriétaire de deux maisons qui abritent plusieurs commerces à La Conception.

Sylvie A. Savoie a quant à elle vu sa vie chavirer après le diagnostic d’un cancer de la glande thyroïde. Le soutien de sa famille et de proches lui a permis de traverser cette épreuve et de cheminer vers la guérison. La maladie l’a transformée. « …je prends le temps pour faire la lecture, méditer, prier et écrire. C’est ma façon de me rendre honneur ainsi qu’à ce qui est plus grand que moi pour ma guérison, et pour le jour où j’ai compris qu’il y avait une différence entre vivre et exister… », écrit-elle.

Le retour à la vie normale chez Denise Pelletier est passé par « celui » qu’elle appelle son « guide spirituel ». « Selon moi, lui seul serait capable de m’aider à retrouver cette confiance en moi nécessaire à me refaire une vie équilibrée…pendant notre rencontre, ses paroles et sa confiance en moi étaient débordantes d’énergie et des plus réconfortantes. Il réussit à me guider à envisager une nouvelle vie, sans crainte ni doute… », relate-t-elle dans son livre.

Inspiration

Les deux femmes ont convenu, au fil de leurs échanges, que leur récit pourrait servir d’inspiration. Aussi, l’écriture et la peinture, leur médium favori à toutes deux, les a aidées à guérir.

Le cri de l’âme est disponible dans une quarantaine de librairies, dont la librairie Carpe Diem à Mont-Tremblant, la bibliothèque de La Conception ainsi que sur www.leseditionsdelapotheose.com. Les auteures invitent les lecteurs à visiter leur page Facebook.

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer