L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
12 avril 2019

En collaboration avec le Studio de Danse Au Pas De Chat

Le Team White s’amène à Mont-Tremblant

Les amateurs de danse de la région de Mont-Tremblant recevront de la pétillante visite le 13 avril. Katerine et Alexandre Leblanc, propulsés au rang de vedette à la suite de leur victoire à l’émission de danse Révolution sur les ondes de TVA cet automne, seront de passage à l’école secondaire Curé-Mercure pour partager leur admirable talent.

Yves Rouleau , journaliste

Katerine et Alexandre Leblanc du Studio Shake, maintenant mieux connus sous le nom de Team White depuis leur victoire à l’émission concours de danse Révolution sur les ondes de TVA.
Katerine et Alexandre Leblanc du Studio Shake, maintenant mieux connus sous le nom de Team White depuis leur victoire à l’émission concours de danse Révolution sur les ondes de TVA.
© Photo gracieuseté

La directrice du Studio de danse classique Au pas de Chat de Mont-Tremblant Julie Thiffault a vigoureusement applaudi lorsqu’elle a vu Katerine et Alexandre, connus dorénavant de tout le Québec comme Team White, ébahir les juges et mériter le titrer de champions de Révolution, lors de la finale de cette compétition télévisée.

Outre le fait qu’elle a bien aimé les prestances du duo, Julie Thiffault est une amie des propriétaires du Studio Shake de Sainte-Adèle.

« Comme je les connais bien, j’ai eu les idées de les inviter à offrir un atelier de danse à mes élèves. J’ai également décidé d’ouvrir l’atelier à tous », mentionne la directrice.

Hip-hop

Julie Thiffault sera de la partie avec les deux champions de Révolution pour les aider à diriger cette troupe improvisée d’une quarantaine de danseurs. C’est du moins le nombre qu’elle attend à l’auditorium de l’école le 13 avril.

La directrice croit que la plupart des participants auront entre 10 et 12 ans. Certains n’auront peut-être aucune expérience de la danse, mais peu importe. « Beaucoup de personnes possèdent un talent tout naturel pour la danse », assure-t-elle.

Pour elle-même en tant qu’instructeur et d’autres danseuses inscrites à son Studio Au pas de Chat, ce sera un plaisir de sortir du champ du classique pour toucher à la danse moderne avec Team White.

« C’est en cherchant de l’expertise pour des chorégraphies en hip-hop que j’ai fait la connaissance de Katerine. Une collègue de travail (Julie est institutrice au primaire lorsqu’elle n’enseigne pas la danse) m’a suggéré de faire appel à elle », se rappelle la directrice.

Une connivence

Les deux passionnées de danse ont rapidement développé une connivence. Elles ont par la suite créé des chorégraphies ensemble.

Chaque fois que Julie Thiffault voit Katherine à l’œuvre en hip-hop ou en danse moderne, elle admet par ailleurs se prendre à regretter de ne pas avoir suivi cette voie après sa « retraite » initiale de la danse classique.

« J’ai commencé la danse classique à six ans. Pour moi, c’était une passion dévorante. Je rêvais d’être ballerine. J’ai eu une véritable peine d’amour lorsqu’on m’a fait comprendre que je n’avais pas le physique pour espérer mener une carrière professionnelle. Parfois, la danse est un monde cruel…J’ai donc tourné le dos par dépit à la danse pour un certain temps. Maintenant, je regrette de ne pas avoir opté dès ce moment-là pour la danse moderne, j’aurais pu vivre de ma passion », dit-elle.

La directrice du Studio Au pas de Chat espère sans doute que l’aperçu qu’auront les jeunes de cet autre style de danse leur ouvrira les yeux et leur fera comprendre qu’il y a bien une vie en dehors de la danse classique.

PHOTO CI-BAS:

Julie Thiffault, à l’arrière au centre, avec une classe au Studio Au pas de Chat.

 

Galerie de photos

    CUL-team white.JPG
  • 1/1
Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer