L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
13 août 2019

Le 28 septembre

Paul Piché en toute intimité à Lac-Supérieur

Lac-Supérieur aura l’insigne honneur d’accueillir l’icône de la chanson québécoise Paul Piché le 28 septembre, lors de la Foire gourmande présentée à la halte routière.

Yves Rouleau , journaliste

Plus de 40 ans après ses débuts, Paul Piché continue à sillonner le Québec guitare à la main: Sainte-Foy, Saint-André-Avellin, Saint-Hippolyte, Pont-Rouge… et Lac-Supérieur.
Plus de 40 ans après ses débuts, Paul Piché continue à sillonner le Québec guitare à la main: Sainte-Foy, Saint-André-Avellin, Saint-Hippolyte, Pont-Rouge… et Lac-Supérieur.
© (Photo L’information du Nord – André Chevrier)

En pleine tournée, Paul Piché n’a pas résisté à la tentation d’effectuer un arrêt supplémentaire dans son patelin, tout près de chez-lui à La Minerve. 

Bien sûr, il n’avait pas toujours sa guitare en bandoulière, mais le chansonnier a sillonné la région au fil des ans et c’est en terrain connu qu’il se retrouvera à Lac-Supérieur. « C’est probablement mon premier spectacle à Lac-Supérieur, mais ce n’est certainement pas un cadre étranger pour autant. J’ai passé une bonne partie de ma vie, à La Minerve, pas trop loin et j’ai beaucoup œuvré avec les gens du milieu municipal lorsque je siégeais sur un comité du parc du Mont-Tremblant. Je compte aussi des amis à Lac-Supérieur », raconte-t-il à L’information du Nord au téléphone.

Cette première à Lac-Supérieur, sous le chapiteau seul avec sa guitare acoustique, ce sera donc un peu comme s’il chantait pour ses amis au tour d’un feu de camp. Le spectacle « 40 printemps solo » de Lac-Supérieur s’intercale entre des prestations à Pont-Rouge le 14 septembre et Bois-des-Filion le 6 octobre.

« Oui, ce sera un peu comme à mes débuts, quand j’ai commencé à chanter. Mon public aura droit à un peu de tout dans mon palmarès, mais surtout à beaucoup de mes vieilles tounes des débuts. »

-Paul Piché

« Je connais des d’artistes qui n’aiment pas interpréter leur vieux répertoire, moi ça ne me dérange pas du tout. À vrai dire, j’aime ça. Je suis flatté que mes chansons restent dans le cœur des gens », enchaîne-t-il.

Une carrière qui dure

C’est sans fausse modestie qu’il continue en disant apprécier de durer dans le monde de la chanson. Par-dessus tout, il a un pincement au cœur en reconnaissant dans l’assistance des jeunes de vingt ou trente ans, qui fredonnent ses chansons. « Ils n’étaient même pas nés quand j’ai commencé », lance-t-il.

Après plus de 40 ans de spectacles, peu importe la scène, Paul Piché apprécie toujours autant se retrouver devant le public. « Il n’y a jamais deux shows pareils. Tout change à chacun des spectacles. L’ambiance n’est jamais la même », relate-t-il.

Lui-même est un artiste différent maintenant. « Au début, je ressentais une grande excitation lors de mes spectacles. Maintenant, je suis davantage habité par la profondeur du moment », explique-t-il.

Cet état d’esprit le sert très bien ces temps-ci, puisqu’il se trouve dans une phase d’écriture, un moment pour plonger en lui-même. « J’essaie de nommer mes émotions, de reprendre contact avec moi-même. Du reste, je ne crois pas que ce que j’exprime soit bien différent des émotions profondes de la plupart des gens », dit-il.

C’est cet artiste authentique que le public local pourra donc voir et entendre le 28 septembre sous le chapiteau, seul sur scène avec sa guitare acoustique. En plus, c’est un spectacle gratuit. Mais attention, les places sont limitées.

Spectacle, animation et bonnes bouchées

Avec Paul Piché en prime qui offrira un spectacle le samedi soir (28 septembre) à 20h, la cinquième édition de la Foire Gourmande de Lac-Supérieur ne risque pas de passer inaperçue.

L’événement se déroule pendant deux jours à la Halte routière. Le volet foire gourmande à proprement parler se tient le 29 septembre. Le public pourra goûter les meilleurs produits du terroir local. De 10h à 18h, la population est invitée à visiter les kiosques des quelque 25 exposants présents.

Des activités familiales figurent au programme, dont des bricolages comestibles et amusants avec le clown Barbouille (Danielle Hébert). Il y a aussi les ateliers « Nez fins ». Un animateur proposera cinq exercices aux invités pour qu’ils développent leur odorat, des astuces qui seront utiles ensuite pour la dégustation d’alcool et d’aliments. Enfin, comme élément hors du cadre ordinaire, il y aura l’activité Vélo smoothie avec Tangage Laurentides.

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer