L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
1 décembre 2015

Nage synchronisée: une première compétition pour Mont-Tremblant

Pas moins de 465 athlètes, provenant de trois divisions, ont pris part à une compétition de nage synchronisée à Mont-Tremblant les 28 et 29 novembre.
465 nageuses étaient inscrites à cette compétition.
465 nageuses étaient inscrites à cette compétition.
© Photo gracieuseté
Pas moins de 465 athlètes, provenant de trois divisions, ont pris part à une compétition de nage synchronisée à Mont-Tremblant les 28 et 29 novembre.

Il s’agissait de la toute première compétition à se tenir au nouveau complexe aquatique de Mont-Tremblant, inauguré en grande pompe au mois d’août.

Des nageuses venant de clubs d’un peu partout dans l’ouest et le centre du Québec (Trois-Rivières, Saint-Hyacinthe, région métropolitaine, Gatineau, Saint-Jérôme, Abitibi…) y ont participé.

La plupart d’entre elles étaient des débutantes, mais il y a tout de même eu tenue d’une compétition de figures imposées pour les jeunes élites de 12 ans et moins, samedi.

Un total de 55 bénévoles s'est assuré du bon déroulement de la compétition. Ils provenaient du club Neptune Synchro, basé à Saint-Jérôme, mais comptant une vingtaine de membres dans la région du Grand Mont-Tremblant. Ceux-ci ont veillé, pendant deux jours, à l’organisation de l’événement.

Mont-Tremblant, destination de choix?

Le gérant de la compétition était Robert Davis, aussi directeur des travaux publics à la Ville de Mont-Tremblant. Ce dernier, dont la fille fait de la nage synchronisée chez les élites, était ravi de voir la nouvelle piscine semi-olympique recevoir des nageuses de partout.

«Tout le monde aimerait avoir un complexe aquatique comme ça, chez eux», a-t-il glissé.

C’est le cas entre autres du club Neptune Synchro, qui s’entraîne et tient des événements dans les piscines de la Polyvalente Saint-Jérôme et du Cégep dans la même ville.

L’assistante-gérante de la compétition, Émilie Drolet, a également souligné l’avantage qu’a Mont-Tremblant d’avoir une grande aire de piscine.

«C’est parfait pour accueillir un grand nombre de personnes et ça répond aux exigences de Synchro Québec [la fédération chargée de développer et promouvoir la nage synchronisée dans la province]», a-t-elle déclaré.

Y aura-t-il d’autres compétitions de ce genre à Mont-Tremblant dans l’avenir? Personne n’ose encore s’avancer, mais à entendre toutes les choses positives dites sur le complexe, il serait étonnant que ça en reste là.

Partager:

À ne pas manquer