L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
10 décembre 2019

Club de natation de Mont-Tremblant

La compétitivité dans l’ADN de Loredana Horvat

« Je veux nous voir évoluer vers un club de compétition comptant une solide base de nageurs », mentionne l’entraîneuse Loredana Horvat, dont le nom est d’ores et déjà indissociable du jeune Club de natation de Mont-Tremblant.

Yves Rouleau , journaliste

Loredana Horvat vient de terminer de prodiguer des conseils à quelques-uns de ses nageurs plus aguerris au complexe aquatique de Mont-Tremblant.
Loredana Horvat vient de terminer de prodiguer des conseils à quelques-uns de ses nageurs plus aguerris au complexe aquatique de Mont-Tremblant.
© (Photo L’info du Nord – Yves Rouleau)

Dès la fondation du Club en 2015 (club Nat-Action au début), qui a suivi de près l’inauguration du complexe aquatique, Loredana Horvat en est devenue l’entraîneuse. Ayant grandi en Roumanie sous le régime communiste, où le sport prenait une place prépondérante, la sportive a trempé dans une ambiance compétitive dès l’âge de six ans. Plus tard, elle a fait partie de l’équipe nationale de la Roumaine et a été instructrice de natation.

Loredana Horvat, arrivée en 2004 avec ses deux filles pour rejoindre son conjoint  Alexandru Horvat, instructeur de ski à Mont-Tremblant, avait dans son ADN de l’intensité et du dépassement athlétique.

Ayant obtenu le poste convoité quelques mois seulement après la fondation du Club de natation, l’entraîneuse s’est attaquée à la tâche de bâtir un club à son image, dans un milieu où la notion de nage compétitive était inconnue.

« C’est certain que ma façon de faire a été mal comprise par certains parents qui ont pu mésinterpréter ma détermination. Quelques-uns ont pu être apeurés par ma manière ou ils ont pu trouver que je poussais trop. Au début, j’avais parfois de la difficulté à trouver les mots corrects dans la langue française », mentionne l’entraîneuse.

Généralement, toutefois, les sportifs et les parents croyant aux valeurs du dépassement ont constaté les bénéfices de côtoyer cette entraîneuse qualifiée, habitée d’une intense volonté d’inculquer la persévérance, la discipline et une meilleure technique de natation aux jeunes sportifs.

« Dans mon cheminement comme athlète, puis comme instructeur en Roumanie, j’ai grandi dans un contexte de discipline et de compétitivité et c’est ce que je demande des athlètes de compétition du Club », mentionne-t-elle.

La compétition

Loredana Horvat fait cheminer tous ses nageurs avec la collaboration des parents. « Tout projet sportif ou autre d’un jeune est impossible sans un engagement des parents, autant que des athlètes », précise-t-elle.

L’entraîneuse constate que certains parents n’ont pas entièrement approuvé l’accent mis sur le volet compétitif. Mais pour elle, c’est la nature même du sport, qui s’incarne dans une volonté constante d’aller plus haut, plus vite. « En même temps, les résultats dans les compétitions sportives amènent de la visibilité, de la publicité pour le club », dit-elle.

Cette visibilité, le Club en a bien besoin pour attirer de nouveaux nageurs. L’entraîneuse constate qu’après les premières années de l’engouement de la nouveauté, le nombre d’inscriptions baisse. Il n’y a eu que trois nouvelles adhésions cette année. Réaliste, elle voit bien que la survie d’un club repose sur une solide base participative.

« Ici à Mont-Tremblant, on est chanceux de compter sur des installations hors pair pour la pratique de la natation avec ce merveilleux complexe aquatique et sur des gens au service des loisirs de la Ville qui croient en nous et qui nous appuient. On vit dans un milieu naturel où l’eau est présente partout. Malgré cela, de façon étonnante, il est difficile de trouver de jeunes nageurs », déplore-t-elle, perplexe.

Elle se creuse en outre l’esprit pour comprendre les raisons de l’abandon de l’option natation à l’école secondaire Curé-Mercure, dans un milieu où, selon elle, tous devraient être de bons nageurs pour des raisons de sécurité et de bien-être physique.

Des valeurs pour la vie

À la fin de l’entrevue avec <Ri>L’info du Nord<@$p>, Loredana Horvat a quitté pour le vestiaire afin de se préparer à accueillir un des cinq groupes de nageurs à l’entraînement chaque jour de la semaine. Il s’agissait des nageurs parmi les plus âgés du club, quelques-uns de la dizaine de sportifs qui la suivent depuis ses débuts à la barre, en 2015.

« Ce qu’ils apprennent en natation compétitive va leur servir toute leur vie. Ils apprennent à intégrer une saine routine, une solide discipline, ils sont devenus organisés et persévérants. Tôt au tard, dans la poursuite de leurs rêves de vie, ils vont rencontrer des obstacles et c’est grâce aux valeurs de dépassement qu’ils vont les surmonter. »

-Loredana Horvat

 

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer