L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
12 mars 2019

Quatre médailles d’or au cou

Mary-Lee Lévesque n’oubliera jamais Québec

Mary-Lee Lévesque n’a pas raté son coup. À sa première – et seule – présence à des Jeux du Québec, la talentueuse gymnaste de 16 ans de Saint-Faustin-Lac-Carré s’est littéralement couverte d’or et a procuré aux Laurentides de précieux points au classement final des régions à la fin de ces Jeux du 1er au 9 mars dans la ville de Québec.

René-Pierre Beaudry , journaliste

Mary-Lee Lévesque se couvre d'or aux Jeux du Québec
Mary-Lee Lévesque se couvre d'or aux Jeux du Québec
© Photo Gracieuseté Catherine Labelle photographe

Celle qui aspire ultimement à une carrière en médecine est revenue de la Vieille Capitale avec quatre médailles d’or au cou : elle a grimpé sur la plus haute marche du podium dans trois des quatre engins (poutre, saut, barres asymétriques), en plus de remporter la médaille d’or au cumulatif des ces quatre compétitions, dont celle au sol où elle a pris le 4e rang.

Mary-Lee avoue avoir été un peu surprise par ses excellents résultats. « J’allais aux Jeux du Québec sans attentes. Je savais que j’aurais à rencontrer d’autres gymnastes avec lesquelles je suis en compétition durant l’année... Je voulais gagner, évidemment, mais j’allais aussi à Québec pour avoir du plaisir avec les autres athlètes des Laurentides, dont celles de mon « gymn », Britanie Caron, Cassiopée Bergeron, Mahée Bellemare, Ève Boies et Mia Chun Simard-Drapeau.

La phrase fait cliché, mais Mary-Lee gardera un beau souvenir de sa première – et seule participation à vie – à des Jeux du Québec. « À cause de l’esprit d’équipe », explique-t-elle. « C’est fou... Il y avait plein d’autres régions et malgré les compétitions entre nous, on s’est fait de nouvelles amies. »

COUVRE-FEU

Mary-Lee a aussi noté une grande différence au niveau de la pression sur les épaules des compétitrices. « Il n’y en avait tout simplement pas. Aucun stress. Une fille chutait, les autres se mettaient aussitôt à l’encourager plus fort. C’était ça pour moi, les Jeux du Québec. »

Mary-Lee, qui est inscrite en sport-étude à l’école Saint-Gabriel, à Sainte-Thérèse, a bien aimé vivre l’expérience du petit lit de camp dans de grands dortoirs aménagés au Centre des Congrès à Québec. Sa mère, la photographe Catherine Labelle qui assistait aux Jeux, s’est loué une chambre d’hôtel, les parents n’ayant pas accès à leurs enfants regroupés par délégation. « Après la première journée de compétition, il y a eu une grosse discothèque au Centre d’hébergement », ajoute la jeune Faustinoise. « C’était gigantesque et vraiment bien organisé : Village des athlètes, jeux et musique. C’était la première fois que je goûtais à ça. J’ai adoré, même si le party a pris fin à 21h parce que le couvre-feu était à 22h. La nourriture fournie par des traiteurs? C’était vraiment bon! Pour dîner, on nous faisait des boîtes à lunch... »

Une fois les compétitions terminées, les trois gymnastes de niveau national, Britanie, Mia et Mary-Lee ont dû quitter Québec plus tôt que les autres parce qu’elles devaient participer à l’International Gymnix 2019 au Centre Claude-Robillard (Montréal). 

« Participer aux Jeux du Québec est extraordinaire. Je souhaite à tout le monde la chance de vivre cette merveilleuse expérience », a terminé celle qui continue de grossir sa collection de médailles et de trophées.

Galerie de photos

    042-SPO-mary-lee jeux québec or.JPG
  • 1/2
  • image00004.jpeg
  • 2/2
Partager:

René-Pierre Beaudry , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer