L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
5 mars 2019

Le jeune Tremblantois aux Jeux du Québec

« J’ai réussi la course de ma vie » - Maxim Brunet

Maxim Brunet ne pouvait choisir un moment plus opportun pour réussir sa meilleure course à vie. En décrochant une deuxième place dans une épreuve de Super G à Val-Saint-Côme, le jeune skieur alpin de 13 ans a obtenu une place avec l’équipe des Laurentides à la Finale des Jeux du Québec, qui bat son plein présentement à Québec.

Yves Rouleau , journaliste

Moins hésitant, plus fluide sur ses skis, le jeune athlète de Mont-Tremblant, en pleine action sur notre photo, a gagné en confiance dernièrement.
Moins hésitant, plus fluide sur ses skis, le jeune athlète de Mont-Tremblant, en pleine action sur notre photo, a gagné en confiance dernièrement.
© (Photo Jean-François Leclerc)

Le Tremblantois qui court dans la catégorie U14 avec le Club de ski Mont-Tremblant devait se tailler une place parmi les sept meilleurs skieurs des Laurentides (selon un classement des points). Il était huitième avant cette dernière course.

« Je crois que j’ai fait la course de ma vie. Avec ce résultat, j’atteins deux objectifs importants: j’obtiens une place aux championnats provinciaux et ça se déroule dans le cadre des Jeux du Québec », mentionne l’adolescent qui s’exprime avec aisance.

Le jeune athlète a senti, lors de la première course de qualification pour les Jeux du Québec le 20 janvier au Mont-Avalanche, qu’il avait atteint son meilleur niveau technique et mental. « Je me suis classé 9e. Ça m’a beaucoup encouragé », dit-il.

Maxim Brunet fait partie du Club de ski Mont-Tremblant depuis quatre ans. Il n’a pas obtenu de résultats éclatants en course depuis ses débuts. Sa progression a toutefois été constante bien que sérieusement ralentie par une fracture à une jambe il y a deux ans.

« Il m’arrivait par la suite d’avoir peur de chuter. C’était dans ma tête et ça affectait mon ski », souligne-t-il.

Cette année, il a graduellement pris confiance. « Maintenant, j’ai du bon stress au lieu du mauvais stress. Je glisse mieux, je suis plus fluide sur mes skis, j’ai gagné de la vitesse », mentionne-t-il.

Le jeune athlète parle également d’un meilleur état d’esprit. « Je suis passé d’une attitude: « il faut que tu finisses cette course sans problèmes » à « vas-y, je sais que tu peux gagner ».

L’adolescent rend hommage à son entraîneur, son père Nicolas Brunet (un ancien membre de l’équipe de ski alpin du Québec) et à son cousin Julian Brunet, un skieur can-am, qui lui prodiguent de judicieux conseils et l’aide à s’améliorer.

Aux Jeux du Québec, Maxim vise une place parmi les trente premiers, peut-être une vingtième place. « Ce sont mes premiers championnats provinciaux… », rappelle-t-il.

Il croit pouvoir obtenir ses meilleurs résultats en Super G. C’est une performance dans cette épreuve qui lui a permis de se tailler une place au sein de la délégation des Laurentides. « C’est la discipline où il y a le plus de vitesse. J’aime ça », mentionne l’étudiant qui se maintient au tableau d’honneur à son école secondaire, Sainte Agathe Academy.

Au retour des Jeux du Québec, il veut redoubler d’ardeur. Il a maintenant comme prochain objectif un poste au sein de l’Équipe Québec de ski alpin.

PHOTO CI-BAS

Sa 9e place constituait son meilleur résultat en compétition. Il s’est mis à espérer une place dans la délégation des Laurentides aux Jeux du Québec et, par le fait même, une participation aux Championnats provinciaux.

Galerie de photos

    SPO-maxim brunet1.JPG
  • 1/1
Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer