L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
6 mars 2019

Retour dans la Ligue canadienne de football

Anthony Alix est embauché par les Lions

Les Lions de la Colombie-Britannique, de la Ligue canadienne de football (LCF), ont annoncé le jeudi 21 février qu’ils en étaient venus à une entente avec le botteur Anthony Alix, de Mont-Tremblant.

René-Pierre Beaudry , journaliste

Le vétéran botteur de Mont-Tremblant Anthony Alix portait l’uniforme du Rouge et Noir d’Ottawa lorsqu’une douloureuse blessure aux ischiojambiers a mis un terme à sa saison il y a trois ans.
Le vétéran botteur de Mont-Tremblant Anthony Alix portait l’uniforme du Rouge et Noir d’Ottawa lorsqu’une douloureuse blessure aux ischiojambiers a mis un terme à sa saison il y a trois ans.
© Photo L’information du Nord – Archives

Aujourd’hui âgé de 32 ans, l’ancien porte-couleurs des Voyageurs de Curé-Mercure est un vétéran du circuit canadien. Il avait fait partie des champions de la Coupe Grey 2012, les Argonauts de Toronto, puis du Rouge et Noir d’Ottawa en 2015, avant d’être retranché de l’équipe à la suite d’une blessure récurrente aux ischiojambiers le 18 août, pour se retrouver à nouveau dans l’uniforme torontois quelques semaines plus tard.

À cause de mes 32 ans, je pensais vraiment que ma carrière au football professionnel était chose du passé. Je n’avais pas joué dans la LCF depuis l’automne 2015, c’est-à-dire depuis trois ans. J’ai toutefois joué deux saisons avec une équipe semi-professionnelle, les Bulldogs de Laval, en plus de jouer au football américain en 2017 en Europe, dans l’uniforme de l’équipe de France », a-t-il confié au bout du fil.

Ce retour dans la LCF, Alix le doit à Mike McCabe, son coach américain qui aide Anthony et 15 joueurs de la NFL à parfaire leur technique de botté. McCabe représentait également Ty Long, depuis deux ans l’excellent botteur des Lions, qui vient de tenter sa chance dans la NFL, avec les Chargers de Los Angeles.

« Je ne suis pas du genre à lâcher mes rêves, mais cela faisait quand même trois ans que je n’avais pas joué dans la Ligue canadienne, termine-t-il. Une chance que j’ai ce coach (McCabe) qui croit vraiment en moi et qui a tout fait pour que j’y retourne. Si je le fais, c’est vraiment pour lui. »

Anthony Alix est retourné s’entraîner avec Mike McCabe pendant un mois aux États-Unis.  

Partager:

René-Pierre Beaudry , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer