L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
31 mai 2019

Le Demi-marathon de Mont-Tremblant accueille l’élite des coureurs pour ses 10 ans

Le Demi-marathon de Mont-Tremblant souffle ses dix bougies cette année et comme un bon coureur, il accentue la cadence.

Yves Rouleau , journaliste

Les coureurs s'élance de la ligne de départ du Demi-marathon de Mont-Tremblant.
Les coureurs s'élance de la ligne de départ du Demi-marathon de Mont-Tremblant.
© Nat Lapointe Photographe

L’événement accueille la crème des coureurs du Québec, une première qui contribuera à accroître la visibilité et la réputation du Demi-marathon qui se tient cette année les 10 et 11 août (les courses ont lieu la dernière journée).

La productrice Dominique Langelier a en effet annoncé, en conférence de presse, que le Demi-marathon accueillerait l’étape 2 de la Coupe Québec qui constitue le Championnat provincial sur la distance demi-marathon de 21,1 kilomètres.

« Accueillir une épreuve de la Coupe du Québec et du Championnat provincial fait rayonner notre événement. Il ne faut pas négliger non plus l’effet d’entraînement que la présence des athlètes d’élite à Mont-Tremblant peut avoir chez nos jeunes sportifs », a mentionné Dominique Langelier.

Auréolé par le fait que la Coupe Québec ait opté pour son site reconnu « label or », le Demi-marathon de Mont-Tremblant ne s’éloigne pas pour autant de sa fidèle « clientèle »: il reste un événement de participation populaire, assure Dominique Langelier. « Le Demi-marathon demeure la Fête de la course (thème de l’événement) à Mont-Tremblant », affirme-t-elle. Avec plus de 20 000 coureurs accueillis en dix ans, le Demi-marathon estime posséder la bonne recette.

« Un incontournable »

La productrice avait invité des collaborateurs de l’événement à décrire leur rapport au Demi-marathon. Initiée à la course avec ses parents dès son enfance, la Tremblantoise Josée Barbe avait quelque peu délaissé sa passion, accaparée par ses propres obligations familiales et professionnelles. Il a fallu, a-t-elle raconté, l’arrivée du Demi-Marathon de Mont-Tremblant pour la ramener à ses bonnes habitudes. « Je participe à d’autres courses maintenant, mais Mont-Tremblant, c’est particulier pour moi, c’est mon événement, dans ma ville », a-t-elle lancé.

Ancien coureur d’élite et maintenant entraîneur de premier plan, auteur aussi sur son sujet favori de la course à pied et de la marche, Jean-Yves Cloutier est porte-parole du Demi-marathon depuis quelques années. « Pour moi, c’est un événement incontournable, un vrai festival de la course. En plus, sur le plan sportif, l’événement est bien placé au calendrier. Il laisse beaucoup de temps pour se mettre en condition en vue de la course et en même temps, il est à sept semaines du Marathon de Montréal, ça en fait une bonne course de préparation », a-t-il mentionné.

Diverses distances

Outre sa distance vedette de 21,1 kilomètres, le Demi-marathon propose encore des courses de 10, 5 et de 1 km. Le départ du demi-marathon s’effectue au Magasin de la Place du Centre de Villégiature Mont-Tremblant. Les coureurs franchissent le fil d’arrivée à l’hôtel de ville, au centre-ville.

Les autres courses sont lancées à des endroits variables sur le parcours, mais la fin est toujours au même endroit. L’arrivée des coureurs au centre-ville, en présence d’une foule considérable, est un moment fort.

On peut s’inscrire jusqu’au 10 août. L’organisation offre par ailleurs un rabais pour les personnes qui s’inscrivent au préalable. Le public est invité à consulter les différentes plateformes médiatiques du Demi-marathon de Mont-Tremblant pour les informations détaillées.

L’élite impatiente de croiser le fer

Les meilleurs coureurs de Mont-Tremblant, dont certains aspirent à rejoindre l’élite, bénéficieront de la présence de la crème des athlètes québécois, chez eux sur le parcours du Demi-marathon de Mont-Tremblant, dans le cadre du championnat provincial du 21,1 kilomètres.

« L’élite sera à l’événement bien sûr, mais ça va aussi attirer les athlètes prometteurs pour bénéficier de l’avantage de participer à une course de haut niveau », a indiqué Marilou Ferland-Daigle, la coordonnatrice course sur route de la Fédération québécoise d’athlétisme, présente à Mont-Tremblant pour faire la promotion des épreuves de la Coupe Québec qui font office de championnats provinciaux de demi-fond sur route.

Les athlètes d’élite prendront place à l’avant pour le départ, mais pour le reste l’épreuve du Demi-marathon de Mont-Tremblant n’est en rien changer, c’est ouvert à tous, a-t-elle rappelé.

Néanmoins, la coordonnatrice renchérit sur l’impact de la présence de l’élite pour l’ensemble des coureurs. « Tous les participants vont être tirés par le peloton. Les meilleurs coureurs locaux vont certainement être en mesure d’améliorer leur performance dans ce contexte », a-t-elle soutenu.

Pour l’élite, la Coupe Québec amène un circuit d’épreuves où les meilleurs athlètes québécois se retrouvent, a mentionné la coordonnatrice. Eux aussi verront leurs temps s’améliorer dans le contexte d’une compétitivité intense.

Autre attrait des courses de Coupe Québec, une bourse de 2000$ est à l’enjeu pour le Championnat provincial du demi-marathon.

Le Québec ne comptait qu’un championnat provincial sur route avant cette année, le 10 kilomètres.

Lorsque la Fédération québécoise d’athlétisme s’est mise en quête de sites pour son nouveau circuit de la Coupe Québec, l’organisation du Demi-marathon de Mont-Tremblant a d'emblée retenu l’attention, a témoigné la coordonnatrice. « Avec la beauté de son parcours certifié label or et la solidité de son organisation très proactive, le Demi-marathon de Mont-Tremblant s’est avéré un choix évident », a mentionné celle qui est elle-même une athlète d’élite.

Une course tactique

Pour sa part, François Jarry, le marathonien classé premier au Québec, prévoit que le Championnat provincial du 21,1 kilomètres, sur le parcours du Demi-marathon de Mont-Tremblant, va faire surgir ce qu’il y a de mieux chez les athlètes.

Présent à la conférence de presse pour mousser ce premier championnat, mais aussi par attachement pour un événement où il a agi par deux fois comme bénévole, François Jarry prédit une course « hautement tactique qui va se décider au finish ».

Selon le marathonien numéro un au Québec, les participants ne pourront faire autrement que constater la qualité de l’organisation à Mont-Tremblant. « Toute l’élite québécoise y sera », a-t-il assuré.

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer