L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
5 juin 2019

Classique poly-police

La fièvre du basket atteint Mont-Tremblant

La crème des basketteurs de la région de Mont-Tremblant était à l’œuvre pour une bonne cause jeudi dernier (30 mai) au gymnase de l’école secondaire Curé-Mercure.

Yves Rouleau , journaliste

Les joueuses de part et d’autre n’ont pas ménagé les efforts comme l’illustre cette photo ou perce l’intensité des participantes.
Les joueuses de part et d’autre n’ont pas ménagé les efforts comme l’illustre cette photo ou perce l’intensité des participantes.
© Photo Jean-Marie Savard

Les équipes de catégorie juvénile des filles et des garçons croisaient le fer avec des policiers et des sportives de la communauté, dans le cadre de la 5e édition de la Classique poly-police de basketball, un événement visant à promouvoir le basket scolaire et à recueillir des fonds pour les activités parascolaires par le biais du Fonds humanitaire des policiers.

Dans le match des filles, l’équipe de la communauté composée de policières, d’entraîneuses et de mères des joueuses l'a emporté de justesse 23-21 contre les Voyageuses.

Véronique Proulx a réalisé de nombreuses belles pièces de jeu dans le camp des gagnantes. L’entraîneuse de l’équipe des benjamines à l’école mérite par conséquent le titre de joueuse du match.

Dans le match des gars, les Voyageurs ont livré une performance étincellante pour supplanter les policiers 41-28. Leur entraîneur Baptiste Denutte s’est dit très impressionné de la qualité de jeu affichée par ses protégés.

Pierre-Charles Séguin a orchestré et complété plusieurs attaques fructueuses des Voyageurs ce qui lui vaut le titre de joueur du match. C’est également ce dernier qui a remporté le concours de tirs de trois points présenté entre les deux rencontres.

« L’événement contribue beaucoup à l’engouement pour le basketball à l’école. Avec cet enthousiasme, on voit une nette amélioration de la qualité des joueurs au cours des dernières années » , a expliqué l’organisateur Baptiste Denutte, un des nombreux policiers qui s’implique comme entraîneur à l’école.

Ce dernier a également noté l’implication constante des policiers dans le coaching, un facteur clé dans la montée de popularité du basketball localement, selon lui.

Le fervent de basketball rappelle incidemment qu’un camp de basket pour les garçons et filles de 11 à 17 ans se déroulera à l’école au mois d’août.

Soulignons finalement que la Classique poly-police comptait, pour la première fois, sur la participation d’un animateur-maison. C’est l’agent aux relations communautaires du Service de police de Mont-Tremblant, Éric Cadotte, qui assurait une animation que joueurs et spectateurs ont saluée pour son dynamisme.

 

Galerie de photos

    SPO-polypolice basket1.jpg
  • 1/2
  • SPO-polypolice basket2.jpg
  • 2/2
Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer